Un insecte ravageur trouvé à Laval

Kariane
Kariane Bourassa
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

L’agrile du frêne est un insecte vert métallique qui mesure une dizaine de millimètres. 

Devant la présence confirmée de l’agrile du frêne sur son territoire, la Ville de Laval demande la collaboration des citoyens pour éviter la propagation de cet insecte nuisible. L’agrile du frêne, qui a été détecté en Ontario, à Gatineau, à Montréal et dans certains secteurs de la Rive-Sud, a jusqu’ici ravagé des millions de frênes.

Un plan d’action visant à limiter la propagation de l’agrile du frêne a récemment été mis sur pied.

Les citoyens peuvent contribuer en prenant les mesures suivantes :

• Reporter à l’automne tous les travaux d’abattage et d’élagage de frênes, pour permettre de mieux cibler les sujets pouvant être infestés.

• En présence d’un frêne malade ou suspecté de l’être, appeler le 311.

• Transporter tous les résidus de bois provenant de l’abattage d’un frêne (branches, troncs, etc.) à l’une des deux aires de réception des matériaux secs (4026, boul. Dagenais Ouest et 1527, rue Cunard).

• Respecter la réglementation en vigueur du Code de l’arbre.

Les entrepreneurs en émondage sont invités à disposer de tous les résidus de bois auprès d’une entreprise respectant les normes ministérielles en vigueur.

Une propagation de cet insecte en sol lavallois engendrerait des conséquences importantes pour les secteurs boisés de la ville. Mentionnons que sur le territoire municipal seulement, près de 5 000 frênes ont été recensés. Ce nombre exclut les arbres des terrains privés.

Un insecte détecté sur le territoire

Jusqu’à maintenant, seul un cas d'infestion d’agrile du frêne a été répertorié à Laval. «L’arbre touché se trouve sur un terrain privé près de la rivière des Prairies.

L’insecte avait été détecté à Montréal, mais c’est la première fois qu’il traverse la rivière», indique Véronique Pharand, agente d’information pour la ville de Laval. Des mesures spécifiques sont déjà en place dans ce périmètre et les propriétaires concernés sont avisés. Des pièges à agriles du frêne ont également été installés sur l’ensemble du territoire.

Comment le détecter?

Plusieurs indices permettent de détecter la présence de l’agrile du frêne dans un arbre, notamment par l’éclaircissement de la couronne de l’arbre, la diminution de la densité du feuillage et la présence de trous en forme de D dans l’écorce. L’agrile du frêne est un coléoptère qui mesure une dizaine de millimètres. Il est de couleur vert métallique et ses larves sont blanches.

Des mesures préventives mises en place

Plusieurs mesures ont été mises en place par la Ville dès l’apparition de l’insecte ravageur sur le territoire voisin de Montréal. Depuis ce printemps, les pépinières lavalloises ont été invitées à ne plus vendre des essences de frêne en magasin et les entrepreneurs en émondage ont été sensibilisés aux risques que présente l’insecte.

Un programme d’écorçage des frênes suspects est prévu dans les secteurs où l’on voit des signes de dépérissement sur ces arbres.

Les citoyens qui suspectent la présence de l’agrile du frêne peuvent appeler au 311 ou 1 866 463-6017. (Source : Ville de Laval)

Organisations: Ville de Laval

Lieux géographiques: Laval, Montréal, Ontario Gatineau Boul. Dagenais Ouest Rue Cunard Territoire Jusqu’ Rivière des Prairies Place Plusieurs

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires