Léo Bureau-Blouin tentera de déloger Alain Paquet

Stéphane
Stéphane St-Amour
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

L’annonce sera faite demain

Léo Bureau-Blouin défendra les couleurs du Parti québécois dans Laval-des-Rapides.(Photo: Archives)

La chef du Parti québécois, Pauline Marois, confirmera demain la candidature vedette de Léo Bureau-Blouin dans le comté de Laval-des-Rapides.

Voilà ce que vient d’apprendre de source sûre le Courrier Laval.

La direction du Parti devrait publier dans les prochaines heures un avis de convocation pour le mercredi 25 juillet, à 10h30.

Âgé de 20 ans, l’ex-président de la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) fera la lutte au député sortant et ministre délégué aux Finances, Alain Paquet.

Les deux hommes se connaissent pour avoir pris part, ce printemps, à deux rondes de négociation dans la foulée de la crise étudiante liée à la hausse des frais de scolarité.

Marc Demers lui cède la place

Investi dans Laval-des-Rapides le 18 mars 2012 en vue de la prochaine campagne, l’ex-candidat péquiste lors des élections de 2007 et 2008 a accepté de céder sa place à M. Bureau-Blouin.

M. Demers fera campagne aux côtés de Léo Bureau-Blouin. Tous deux seront d’ailleurs présents à la conférence de presse, demain.

Signe du destin

Ironiquement, le nouvel adversaire politique de Léo Bureau-Blouin avait été ciblé par les fédérations étudiantes collégiale et universitaire du Québec, ce printemps.

Décidées plus que jamais à forcer le gouvernement Charest à ouvrir le dialogue sur la hausse de 1625 $ des frais de scolarité qu’elles dénonçaient, la FECQ et la FEUQ avaient alors choisi d’attaquer les libéraux dans les dix circonscriptions où ils avaient été élus, en 2008, avec les plus faibles majorités.

Laval-des-Rapides, où Alain Paquet s’est fait élire avec une majorité de 1365 voix, était du nombre.

«La seule façon de parler au gouvernement, c’est de jouer dans son électorat», avait déclaré au <@Ri>Courrier Laval<@$p> Léo Bureau-Blouin, alors président de la FECQ, le 27 mars 2012.

Peu de temps après, quelque 3000 tracts à l’effigie du député Alain Paquet étaient distribués dans les rues de son comté, question de personnifier la hausse des droits de scolarité.

Cette propagande étudiante antilibérale allait même jusqu’à inciter les gens à s’inscrire sur le site sortonsleslibéraux.com pour militer contre Alain Paquet lors des prochaines élections.

Plus de détails à venir.

Organisations: Parti québécois, Courrier Laval, Fédération étudiante collégiale du Québec FECQ

Lieux géographiques: Laval-des-Rapides

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Jean
    25 juillet 2012 - 21:06

    J'était pour voter PQ mais avec le nouvel arrivant Léo Bureau-Blouin JE VAIS CHANGÉ DE CAMP .JE NE VOULAIS PAS D'OPPORTUNISTE.