La destruction des dossiers est incontournable, estime Alain Paquet

Stéphane
Stéphane St-Amour
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

L’ex-député de Laval-des-Rapides s’explique

Alain Paquet, ex-député de Laval-des-Rapides.

Visé par une sortie publique du jeune député Léo Bureau-Blouin, qui dénonce la politique de la terre brûlée et ses effets contre-productifs, Alain Paquet se défend d’avoir mal agi en envoyant tout le contenu de ses classeurs à la déchiqueteuse.

C’est une pratique courante, explique l’ex-député de Laval-des-Rapides. La destruction des dossiers serait même incontournable, selon lui.

«Aux yeux d’un citoyen qui s’est adressé à son député (…), il peut sembler a priori singulier que son dossier doive être détruit aux fins de la protection des données. Cependant, la nature personnelle des renseignements traités le commande», écrit-il dans une mise au point publiée le 12 octobre.

Cela dit, M. Paquet affirme qu’aucun citoyen n’a été lésé: «Mon personnel avait reçu des consignes très claires à cet effet : tous les dossiers devaient être complétés avant la fermeture du bureau et aucune personne ne devait être laissée en plan.»

Chèque en blanc

Règle générale, selon la pratique qu’il avait instaurée à son bureau de comté, les procurations que lui consentaient les citoyens étaient valides pour une durée oscillant entre 30 et 90 jours. Au besoin, on renouvelait le consentement.

«Une procuration doit avoir une durée de vie limitée, sinon c’est un chèque en blanc», explique Alain Paquet.

En ce sens, juge M. Paquet, «il est inévitable qu’un changement de gouvernement ait pour effet de contraindre les demandeurs à reprendre le processus à zéro».

Lieux géographiques: Laval-des-Rapides

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Laurie Blanchet
    16 octobre 2012 - 18:26

    C'est une piètre défense pour un ancien député. J'avais un dossier chez M Paquet parce qu'il était député, pas parce qu'il était Alain Paquet. J'espère que M Bureau-Blouin va garder ses dossiers et les passer au suivant. M Paquet n'est un exemple pour personne en politique.

  • gio sano
    15 octobre 2012 - 16:21

    pourquoi tout détruire ont-ils quelque chose à cacher. à quand la politique télé-réalité avec web cam ,après tout c'est le porte feuille collectif.