Déménagements: record d'animaux abandonnés?

Kariane
Kariane Bourassa
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Photo: Archives

À l’approche de la période de déménagement, les responsables des refuges pour animaux s’inquiètent du nombre anormalement élevé d’animaux qui sont abandonnés.

Par manque de place, certains chats, pourtant en bonne santé, pourraient être euthanasiés. «C’est une période toujours occupée, mais cette année, on bat des records. On a peur. Dans quelques jours, ça va être la catastrophe», indique Pierre Couture, président du Berger Blanc, en affirmant ne jamais avoir vécu une telle situation en 27 ans de carrière.

 

Du 23 au 25 juin, près de 230 chats ont été euthanasiés dans les différents refuges du Berger Blanc. Selon le président, la problématique serait plus importante dans la grande métropole que sur la Couronne Nord. «Il y a une hausse plus importante du nombre d’abandons d’animaux à Montréal, mais la situation est grave partout au Québec», dit-il.

Des places vacantes

À Laval, il y a une augmentation de l’achalandage, mais des places sont toujours disponibles au refuge. La bâtisse conçue pour recevoir une cinquantaine de félins et une quarantaine de chiens accueille aujourd’hui 22 chats et 11 chiens.

Bien que la situation ne semble pas critique, quelques jours avant le 1er juillet, il pourrait rapidement y avoir une surpopulation. Lors de la période de déménagement, le Berger Blanc recueille entre 15 et 20 chats. Les animaux doivent par la suite passer une panoplie de tests afin de déterminer s’ils sont éligibles à l’adoption.

 

Ils sont évalués en fonction de leur condition de santé, de leur âge et de leur comportement envers les humains et les animaux. Pierre Couture soutient que «72% des animaux sont euthanasiés à la demande de leur propriétaire.»

Des maîtres irresponsables

Le président du refuge déplore que la majorité des villes, dont Laval, n’aient pas de réglementation qui concerne les chats. Il indique que les propriétaires d’animaux devraient utiliser des méthodes comme le micropuçage, les colliers ou les tatouages pour identifier leur animal. «Les gens ne prennent pas leurs responsabilités et ne stérilisent souvent pas leur chat», ajoute-t-il. Résultat, le nombre de félins sans foyer devient souvent incontrôlable à cette période de l’année.

Pierre Couture explique que l’organisme n’est pas une société humanitaire. «Près de 83% des plaintes que l’on reçoit concernent les chats errants, dit-il. Contrairement à la SPA, notre mission est de protéger les gens des animaux. Nous sommes un service de contrôle de la population animale avant tout», dit-il.

 

En raison du jour férié, le Berger Blanc de Laval sera fermé le lundi 2 juillet. L’horaire régulier reprendra le 3 juillet. Pendant cette période, les propriétaires peuvent se rendre à la succursale de Montréal pour recevoir de l’information ou pour signaler un animal perdu.

Pour plus d’information sur l’adoption ou l’euthanasie d’un animal, visiter le www.bergerblanc.com.

Organisations: Berger Blanc de Laval

Lieux géographiques: Montréal, La Couronne Nord, Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • danielle doyon
    06 juillet 2012 - 16:21

    Le Berger Blanc n'est pas un refuge, mais bien une fourrière à but lucratif. GROSSE DIFFÉRENCE au niveau de la mission. Un refuge a pour mission la protection animale et le bien-être des bêtes, alors que la FBL n'a comme but que le contrôle de la population animale par des euthanasies de masse. CESSEZ de parler du BB comme étant un refuge. C'EST FAUX. C'est une fourrière à but lucratif. DÉSINFORMATION.

  • Lydia
    04 juillet 2012 - 13:40

    A quand une loi de la Régie du logement interdisant aux propriétaires de logements de mettre cette condition sur le bail ''Animaux interdits'' .... cela règlerait le problème qui survient chaque année le 1er juillet !!! Vivre et laissez vivre !!! Le berger blanc n'ont aucune organisation ... j'ai appelé en mai dernier pour une perruche trouvée dans ma cour et ils ont refusé de prendre mon nom et tél en note au cas où le propriétaire se manifesterait .... une vraie bande d'incompétents .... une feuille et un crayon aurait fait l'affaire ... c'est si simple pourtant !!!

  • jean-Claude
    04 juillet 2012 - 12:47

    Couture a raison se n'est pas une sociétét humanitaire.C'est une société qui fait de $$$$ sur le dos des contribuables et ne fait rien de sont cahier de charge, mais il ce fait passé pour une bonne personne. Désoler personne croie que le Berger Blanc a CHANGER , VIVE LE CAMPUS ET VITE SVP.

  • Lucie Dostie
    04 juillet 2012 - 12:28

    Bonjour, D'accord aussi, une grosse partie du problème, c'est que les propriétaires ne veulent pas de chats, pourtant un chat c'est pas dérangeant, c'est tranquille et ça jape pas....Et les propriétaires met tous les locataires dans le même panier, c'est plus que triste et les chats en paient le prix. De plus, je n'ai pas du tout confiance au BERGER BLANC, l'émission Enquêtes à Radio-Canada a tout montré de ce qui se passait. Et, le plus aberrant, c'est que cette fourrière et non un refuge, a jamais été fermé. Pourquoi les Élus font rien,,, campagne de sensibilisation surtout..... il y a rien qui se passe.

  • Marie Josée Sohy
    02 juillet 2012 - 11:27

    Le Berger Blanc est une entreprise privée offrant un service de fourrière, elle n'a aucunement la vocation d'un refuge. Je cherche mon chat depuis le 16 juin et j'ai très peu de collaboration du Berger Blanc. Le site internet n'est pas à jour. Je me suis présentée aux locaux de Laval, la personne m'a répondu qu'il ne savait pas de quoi je parlais quand c'est à Montréal qu'on m'a donné l'information...Il y a un manque flagrant de communication entre les 2 localisations ainsi qu'un manque de respect envers les citoyens et les animaux!

  • Jonathan
    29 juin 2012 - 15:43

    C'est peut-être parce que de plus en plus de propriétaire inscrivent PAS D'ANIMAUX automatiquement sur leurs bail. Je trouve cela vraiment plate surtout qu'un chat c'est pas dérangeant pour une appartement et les voisins. Je suis conscient qu'un chien est un peu différent mais bon je trouve triste de tous mettre les animaux dans le même panier pour les interdictions.