Sol contaminé: Aucune surprise pour le ML

Sylvain
Sylvain Lamarre
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Lydia Aboulian.

Lydia Aboulian, chef du Mouvement lavallois (ML) et candidate à la mairie, David De Cotis et Emilio Migliozzi, candidats, disent ne pas avoir été surpris d'apprendre, par l'entremise de La Presse, que le terrain destiné à accueillir la Place Bell serait instable et contaminé, et que les coûts du projet dépasseraient de beaucoup les 120 millions de dollars annoncés par l'administration Vaillancourt.

«Quand en février dernier nous avons rendu public notre propre projet de deux arénas à un coût moindre que la Place Bell et sur des terrains "propres", nous savions et disions déjà que la Ville ferait assumer aux contribuables le coût de la décontamination du terrain de la carrière Lagacé où la Place Bell doit être construite. Les études de sol confirment ce que nous disions», déclare Mme Aboulian par voie de communiqué.

Le Mouvement lavallois croit qu'il serait moins dispendieux d'annuler le contrat passé avec Evenko que d'aller de l'avant avec ce projet. Les dirigeants de l'organisation politique invitent le prochain gouvernement du Québec, quel que soit le parti qui le compose, à revoir l'ensemble du projet.

Autre texte à lire: Sol instable et contaminé: La Ville nie.

Organisations: La Presse, Vaillancourt

Lieux géographiques: Place Bell, Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • David De Cotis
    06 juillet 2012 - 20:31

    La Ville ne pourra vraisemblablement pas compter sur les taxes foncières de l'amphithéâtre pour rembourser ses investissements, contrairement au Centre Bell du Canadien de Montréal. En effet, le complexe de Laval sera détenu par un organisme sans but lucratif qui devrait bénéficier d'une exemption de taxes.