Charles Desjardins, créateur d’avenir

Stéphane
Stéphane St-Amour
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Dans le top 25 de la relève au Québec

Le Lavallois Charles Desjardins élevé au rang du top 25 de la relève au Québec. Initiative du journal Les Affaires, en partenariat avec le Fonds de solidarité FTQ et en collaboration avec Bell, le Concours créateur d’avenir a connu son dénouement, le 15 juin dernier, lors d’un gala à l’Excentris, à Montréal.(Photo: Courtoisie)

Le Lavallois Charles Desjardins appartient au club sélect des 25 créateurs d’avenir de moins de 40 ans au Québec.

Initiative du journal Les Affaires, en partenariat avec le Fonds de solidarité FTQ, le Concours créateur d’avenir, qui a connu son dénouement le 15 juin, visait à identifier la nouvelle classe émergente d’agents de changement et d’influenceurs.

Établi dans le quartier Duvernay, Charles Desjardins est habitué à ce genre d’honneur.

À preuve, quatre ans plus tôt, en avril 2008, il se hissait dans le top 30 des entrepreneurs de moins de 30 ans, selon un palmarès qu’avait établi le Cahier Argent du Journal de Montréal.

Implications sociales

Âgé aujourd’hui de 34 ans, M. Desjardins n’a, depuis, jamais ralenti ses activités.

Vision, leadership, créativité, réalisations et engagement dans la collectivité, voilà les cinq critères à partir desquels les candidats au titre de «créateurs d’avenir» étaient évalués, du 1er mars au 11 mai, par un jury formé de 12 gens d’affaires.

«Le concours dépassait le simple cadre des réalisations professionnelles et tenait compte des implications des candidats dans la communauté», explique le lauréat lavallois.

À cet égard, ce jeune trentenaire, associé et vice-président d'Absolunet, une agence spécialisée dans la conception Web, la stratégie interactive et le e-marketing, ne laisse pas sa place.

Père de deux enfants, il siège notamment au Comité fédéral consultatif sur la petite entreprise et l'entrepreneurship de même qu’au Comité provincial de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale.

Charles Desjardins est également membre du conseil d’administration de la Fondation de l’entrepreneurship et du Regroupement des producteurs multimédia en plus d’agir à titre de mentor dans le programme d’accélération Hyperdrive de Communitech à Waterloo, en Ontario.

L’année dernière, il a fondé avec sa conjointe une entreprise de location de jeux gonflables pour fêtes d’enfants, dont la mission est d’intégrer en emploi des jeunes atteints de déficience intellectuelle.

Influence

En sa qualité de président du Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec, en 2009-2010, Charles Desjardins a pu participer aux consultations prébudgétaires du gouvernement conservateur, tenues à Winnipeg en janvier 2010.

La même année, auprès du premier ministre Jean Charest et de son ministre des Finances, Raymond Bachand, il défendait la mise en place d’un Régime d’accès à l’entrepreneuriat et la place des jeunes dans les instances décisionnelles.

Charles Desjardins est titulaire d’une maîtrise ès sciences en gestion internationale des HEC Montréal.

Organisations: Les Affaires, Fonds de solidarité FTQ, Journal de Montréal Comité fédéral consultatif Comité provincial Fondation de l’entrepreneurship Regroupement

Lieux géographiques: Québec, Quartier Duvernay, Waterloo Ontario Winnipeg

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires