Metro investit 50 M$ dans l’est de Laval

Stéphane
Stéphane St-Amour
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Premier locataire d’un nouveau centre industriel

Metro est à construire son nouvel entrepôt de fruits et légumes et de produits laitiers pour l’ouest du Québec dans l’est de Laval, plus précisément à la jonction des autoroutes 25 et 440, à proximité du nouveau pont à péage.

Lors de la première pelletée de terre symbolique, le 4 juillet, le président et chef de la direction de ce géant de l’alimentation, Éric Laflèche, a confirmé un investissement privé de 50 M$, qui allait «permettre d’améliorer l’efficacité de notre chaîne de distribution et de consolider quelque 250 emplois de qualité dans la grande région de Montréal».

Actuellement, ces employés s’activent dans un entrepôt de l’avenue Pierre-de-Coubertin, dans l’est de la métropole. Un entrepôt qui appartenait jadis à Steinberg, dont Metro avait fait l’acquisition il y a exactement 20 ans en même temps que 48 marchés d’alimentation de la défunte bannière.

Effet du pont

Longtemps négligée des investisseurs, la pointe est de l’île Jésus a décidément la cote depuis que le fameux décret de décembre 2005, où Québec donnait le feu vert au parachèvement de l’autoroute 25 et à la construction d’un nouveau pont dans l’est.

On en donne pour preuve le développement à vitesse grand V qu’ont connu le parc industriel municipal de l’autoroute 25 et son prolongement «est», que constitue le parc privé Impact 25, où s’est installée notamment la société de matériaux de construction Carrière & Lefebvre.

La rareté des terrains allait contraindre, l’an dernier, la municipalité à jeter les bases d’un nouveau parc industriel d’une superficie de sept millions de pieds carrés, à l’ouest du pont de la 25 et au sud de la montée Masson.

Un premier locataire

Premier locataire de ce site industriel en devenir, Metro détient à lui seul 1,5 million de pieds carrés, qui lui permettront de soutenir d’éventuels projets d’expansion.

Signalons que l’entrepôt présentement en construction et dont la livraison est prévue pour mars 2013 occupera une superficie de 241 000 p.c., ce qui représente une hausse de 60 % par rapport à la superficie de l’actuel centre de distribution qu’exploite Métro, dans l’est de Montréal.

Le maire Gilles Vaillancourt, qui s’est évidemment réjoui d’accueillir sur son île «le numéro un de l’alimentation», a fait valoir que cette annonce témoigne de la localisation stratégique de ce site et qu’elle confirme un intérêt pour le secteur est qui n’est pas prêt de s’éteindre.

Le futur entrepôt promet d’être écologique, selon les caractéristiques rendues publiques au point de presse.

Incidemment, quelques minutes auparavant, le grand patron de Metro ne s’était pas caché pour reconnaître que la situation géographique au carrefour du réseau autoroutier métropolitain avait été un facteur déterminant dans la prise de décision de déménager à Laval.

Éco-responsable

Le futur entrepôt promet d’être écologique, selon les caractéristiques rendues publiques au point de presse.

Qu’il suffise de penser à sa toiture blanche, qui permettra de diminuer les impacts reliés aux îlots de chaleur, l’éclairage extérieur de type DEL, visant à réduire la pollution lumineuse, et l’éclairage intérieur que des détecteurs de présence contrôleront pour une meilleure gestion énergétique.

Par ailleurs, un système de réfrigération écologique, qui exploitera le CO2 comme réfrigérant, contribuera à récupérer l’énergie tout en diminuant les émissions de gaz à effet de serre.

Dans la même foulée écoénergétique, la chaleur émise par les compresseurs de ce système sera redistribuée pour le chauffage des bureaux et des salles d’employés.

Le président et chef de la direction Éric Laflèche a également souligné que Metro, conjointement avec le Jardin botanique de Montréal, travaillait «avec des spécialistes pour la préservation de la biodiversité, notamment des écosystèmes et de certaines espèces de plantes répertoriées sur le site».

L’entreprise s’est également engagée à aménager des hibernacles à couleuvres, à conserver des milieux humides et à transplanter des arbres.

150 emplois ponctuels

Ce projet de conception et de construction mettra au travail jusqu’à 150 personnes.

L’entrepreneur lavallois Construction Vergo 2011 s’est vu confier le mandat de construire le futur centre de distribution, qui desservira en fruits et légumes et produits laitiers quelque 200 marchés d’alimentation Metro, Metro Plus et Super C dans l’ouest du Québec.

L’entrepôt abritera un inventaire de denrées périssables évaluée à près de 10 M$.

Organisations: Métro

Lieux géographiques: Laval, Québec, Région de Montréal Avenue Pierre-de-Coubertin Steinberg Pont Longtemps île Jésus Montée Masson

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires