Alain Paquet défend la coupe de 6 M$ à la CSDL

Geneviève
Geneviève Fortin
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Alain Paquet, député de Laval-des-Rapides et ministre responsable de la région de Laval.

Alain Paquet, ministre responsable de la région de Laval, rappelle que les coupes de près de 6 M$ imposées à la Commission scolaire de Laval (CSDL) s’inscrivent dans le retour à l’équilibre budgétaire de la province prévu pour 2013-2014. Il affirme que le travail des députés de la région a permis à la CSDL d’éponger le montant total de la compression dans ses surplus accumulés. Lorsqu’on lui rapporte les paroles de la présidente de la CSDL, Louise Lortie, qui déplore que l’argent du surplus appartenant aux écoles et aux centres de formation professionnelle serve à équilibrer le budget de la province, M. Paquet réplique: «Elle aurait préféré quoi? Que l’on taxe l’ensemble des citoyens?» «Comme gouvernement responsable, on doit retourner à l’équilibre [budgétaire]. Si on ne faisait rien, on serait décoté et la qualité des services serait touchée pour longtemps», soutient-il en notant que depuis neuf ans, le budget des commissions scolaires a augmenté, en moyenne, de 2,9 %.

(G.F.)

Organisations: Commission scolaire de Laval

Lieux géographiques: Région de Laval

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Normand Renaud
    04 juillet 2012 - 17:07

    M. Paquet est fier de nous présenter son bilan économique du parti Libéral. Pendant qu'on investi dans les pistes cyclable, on réduit l'aide aux écoles en coupant 60$M. et on fait augmenter la part des étudiants. Où est la priorité? On introduit la gratuité qlq 80$M pour les fécondations In Vitro qui servent < une minorité, alors que l'argent pourrait servir pour l'ensemble des malades, avoir un médecin de famille. Où est la priorité? Il y a bien d'autres cas de mal-gestion de ce gouvernement . Vivement des élections!

  • Jean Cooke
    03 juillet 2012 - 21:11

    Si le gouvernement libéral n'avait pas gaspillé autant d'argent, genre 500 millions dans l'îlot voyageur et combien d'autres projets loufoques. Ils n'auraient pas besoin de couper dans les services comme ils le font présentement. Ils sont responsable de l'endettement monstrueux que le Québec vit présentement.