Légende du soldat et son épée!

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Si le cheval a su rester vivant au fil des siècles, c'est grâce à sa rapidité de fuir. Nous ne pouvons lui reprocher d'avoir peur en randonnée lorsqu'un petit lièvre sort d'un buisson, que le vent souffle un peu trop fort ou qu'une feuille tombe d'un arbre! Le cheval est l'un des animaux les plus peureux au monde : un rien l'affole. C'est simple, il est une proie!

Son cerveau étant divisé en deux et son hémisphère gauche ne communiquant pas avec le droit, le cheval est facilement apeuré. Ainsi, en randonnée, un cheval apercevant de son œil gauche un vieux baril bleu n'aura peut-être pas peur, mais au retour ce même baril se transformera en gros « monstre » puisque c'est l'œil droit du cheval qui, cette fois, l'aura aperçu! Ça sera donc pour lui la première fois qu'il voit ce baril!

L'œil gauche de l'équidé est l'œil « amical » comme j'aime l'appeler. C'est le côté gentil, créatif et réfléchi, alors que l'œil droit sert à surveiller les prédateurs. Le cerveau droit du cheval ne réfléchit pas. En cas de danger, il dit : je fuis, il sera toujours temps de réfléchir ensuite. D'où le fait que, dans les écoles d'équitation traditionnelles, on vous enseigne à toujours monter un cheval par le côté gauche.

Voici l'explication que j'ai eu du célèbre Américain Richard Thompson: la légende du cavalier qui monte à gauche. Un soldat ne pouvait monter son cheval par la droite, son épée à la jambe gauche l'en empêchant. Du coup, les cavaliers se sont mis à monter leur cheval par la gauche! Balivernes! m'a précisé Richard Thompson. Je vais vous dire ce que, moi, j'en pense. Le cheval, ne pouvant tolérer l'homme à sa droite, ne lui a pas permis de monter de ce côté. C'est en fait le cheval qui a décidé que son cavalier devait le monter du côté amical. Les soldats n'ont eu d'autres choix que de porter leur épée à gauche!

 

 

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Cody Leblanc
    10 juillet 2012 - 17:15

    Merci de transmettre ces informations qui donnent du sens et sont vivifiantes.

  • Pearl Duval
    10 juillet 2012 - 10:49

    Sympathique comme explication ! Ça donne une autre dimension sur la relation cheval-chevalier !! Merci !