Test: club à volonté illico

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

 

Vidéotron a lancé le 21 février dernier son service de vidéo sur demande à volonté nommé illico Club à volonté. Il s'agit de la première initiative québécoise pour contrer Netflix. Elle provient d'ailleurs d'un joueur majeur, probablement le mieux placé sur le marché pour offrir une telle plate-forme. Le illico Club à volonté s'amène donc dans le but d'offrir aux Québécois un catalogue rempli de films, de séries télés et de spectacles, le tout en français. Avouons-le, l'offre de Netflix est encore bien décevante pour les francophones. En cette période de lancement, est-ce que le Club vaut l'adhésion?

 

Vidéotron propose donc à tous les Québécois, membres ou non de leurs services, un catalogue rempli de plusieurs films et séries connus. Le tout pour 9,99$ par mois. On peut accéder au illico Club à volonté sur le Net sur illico.tv, sur l'application Android pour tablette ou encore sur son terminal illico de nouvelle génération. C'est pas mal pour un lancement, mais on est encore loin de Netflix qui est en plus accessibles sur les consoles de jeu et les téléviseurs intelligents.

 

Un catalogue décevant

Si vous pensiez profiter de tout ce qui est offert sur illico pour 10$ par mois, vous allez être déçus. Le Club à volonté offre plusieurs films, mais disons qu'ils ne sont pas très récents. En naviguant dans le catalogue, j'avais l'impression de me promener dans la section « vieux films » d'un club vidéo. C'est parfait pour revoir de bons classiques quand il n'y a rien de mieux à la télé. C'est aussi parfait pour les enfants qui peuvent voir et revoir à plusieurs reprises un même film. Par contre, si vous souhaitez voir le dernier film dont tout le monde parle, vous devrez quand même le louer à votre club vidéo ou directement sur le service traditionnel de vidéo sur demande. Dans le fond, Vidéotron offre une version numérique de la promotion de son Superclub.

 

Le catalogue nous offre aussi quelques séries télés d'ici (Scoop, Musée Éden) et d'ailleurs en français (Dexter, Teen Wolf ou Californication).

 

Techniquement mieux que Netflix

Sur ma télé, avec mon terminal illico, j'ai trouvé la qualité des films essayés beaucoup plus intéressante qu'avec Netflix. J'ai été surpris de voir un film datant de quelques années offert en HD. En fait, la qualité offerte sur la télé ressemble pas mal à ce qu'on retrouve avec le service de vidéo sur demande régulier. En ligne, la qualité n'est pas si mal non plus.

 

L'initiative de Vidéotron est très intéressante. Si elle désire cependant vraiment se positionner comme un Netflix québécois, l'entreprise devra augmenter son offre rapidement et donner plus d'options à ses membres. Pourquoi ne pas offrir également la version originale? Il y a plusieurs francophones qui aiment regarder leurs films en anglais.

 

Le illico Club à volonté est vraiment une excellente initiative de Vidéotron. Pour l'instant cependant, ça ne vaut pas trop la peine. Il manque cruellement de films récents, Netflix Canada aussi d'ailleurs. C'est cependant le genre de truc qu'il sera intéressant de voir évoluer.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Rock B.
    28 mars 2013 - 11:26

    Vos commentaires concernant Illico club a volonté sont 100 % dans le mille pour ce qui a trait aux choix proposés. En effet j'ai fait le tour des films proposés et j'ai constaté que à ma grande déception que le choix offert est tellement pauvre et plein de vieux films dépassés qui tournent depuis plusieurs décennies sur nos postes de TV. Je continue donc avec Netflix qui est moins cher et qui offre beaucoup plus de contenu. Je pratique donc de plus en plus mes oreilles à l'écoute de la langue Anglaise grâce à Netflix et j'utilise lorsque disponible le close caption (cc) que je complète avec mon dictionnaire anglais-français. Vidéotron devra faire beaucoup plus pour m'avoir comme client à l'illico club.