Jour 2: Le baptême de sable

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Dès la première nuit de leur arrivée dans le désert du Sahara, les participantes au Rallye Aïcha des Gazelles ont gouté à une première tempête de sable. Heureusement, personne parmi les Québécoises n'a trop perdu dans cette histoire, sauf quelques heures de précieux sommeil. Or, toutes avaient beaucoup à raconter le lendemain matin.

«On a passé la nuit couché en étoile pour réussir à garder la tente au sol!» racontait Myriam Côté, comédienne dans la série Unité 9 et partenaire de Marilou Perron. Les filles de l'équipage 170 n'étaient pas trop de deux pour retenir la tente, qui malgré les bagages qu'elle contenait, menaçait de s'envoler au vent. «J'ai voulu quitter Marilou deux minutes pour aller faire pipi et j'ai dù revenir en courant et sauter sur la tente car elle était en train de se retourner!» disait encore Myriam. Pas moyen de fermer l'œil de la nuit, le marchand de sable n'en finissait plus de passer. Du sable dans les oreilles, dans les yeux et dans les dents, les filles se sont levées au matin un brin fatiguées. Mais elles n'étaient pas les seules… La journée qui a suivie a été difficile pour un peu tout le monde. On en parlait pas mal sur la ligne de départ le lendemain matin, une fois le calme revenu, alors que le soleil commençait juste à poindre à l'horizon.

Guylaine Landry et Danielle Ares, de l'équipage 174, en ont vu également de toutes les couleurs, elles qui se sont égarées dans la tempête, et sont rentrées au bivouac tard dans la nuit. Leurs tentes et leurs affaires n'étaient plus où elles les avaient laissées, envolées. Heureusement, tout a été retrouvé, mais d'autres parmi les participantes (aucune parmi les Québécoises!), n'ont jamais retrouvé leurs choses. Tout un baptême pour nos Gazelles, qui passaient de l'hiver au désert!

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires