Quatre cents arbres en santé

Nathalie
Nathalie Villeneuve
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le CSSS de Laval adopte son plan vert

Les discussions de corridor peuvent parfois mener loin. Le cardiologue François Reeves, associé au CSSS de Laval et au CHUM, en sait quelque chose, lui qui a semé à la volée une idée qui est tombée dans un terreau fertile. Résultat: la plantation de 400 arbres et arbustes, jeudi, et la reconnaissance officielle du lien entre santé et environnement.

Quatre cents arbres en santé

L'ambiance était à la fête, derrière l'urgence de l'hôpital de la Cité de la Santé jeudi. Médecins, cadres et employés s'affairaient joyeusement à planter les quelque 200 plants qui grandiront là pendant près d'un siècle.

Sur les huit sites des établissements de santé de Laval, cette même scène se déroulait simultanément, en collaboration avec l'organisme Laval en Fleurs, qui s'assurait de la plantation adéquate des arbres, une gracieuseté de Ville de Laval, qui a investi 15 000 $ dans l'opération.

La Société de transport de Laval, également mise à contribution, a mis une navette à la disposition des employés du Centre de santé et des services sociaux (CSSS) de Laval, afin qu'ils puissent profiter d'un repas écologique servi à la Cité-de-la-Santé.

Cette armée verte -- 450 personnes réparties en plus de 100 équipes, qui se sont relayées toute la journée -- a livré un message résumé par le directeur général du CSSS de Laval, Luc Lepage. «Il faut s'occuper non seulement de la santé, mais du bien-être. Il ne faut pas s'occuper des gens que lorsqu'ils sont malades, mais aussi lorsqu'ils sont bien portants.»

Un geste politique

Au-delà de la plantation d'arbres et des paroles, la création de cet événement annuel revêt un aspect politique, qui met au grand jour le lien de causalité entre environnement sain et santé.

«C'est une prise de position sur la qualité de l'environnement, affirme François Reeves. C'est la prise de position des cardiologues d'ici. C'est de plus en plus précis que les maladies qu'on traite aujourd'hui sont liées à l'environnement. «Pour moi, c'est un rêve d'enfant, ajoute le cardiologue. J'habite Duvernay depuis que je suis tout petit, j'ai vu la 440 se faire construire, les stationnements… J'ai vu une qualité de vie disparaître. Là, il y a un mouvement global en faveur de l'assainissement de notre planète.»

Ode à la végétation

Son oncle, l'astrophysicien et célèbre vulgarisateur scientifique, a apporté son soutien à l'initiative lavalloise par le biais d'un message vidéo. «Châteaubriand disait, il y a deux siècles: "La forêt précède les hommes, les déserts les suivent".»

Les banlieues des grandes villes sont dévastées par le déboisement, a-t-il souligné. L'imminent écologiste a livré un émouvant plaidoyer pour une planification urbaine plus saine, où la végétation a une place de choix.

Dans le même ordre d'idée, le directeur du Conseil régional de l'environnement de Laval, Guy Garand, a rappelé l'importance des végétaux, arbres et arbustes, «de vraies usines naturelles», qui permettent notamment de lutter contre les îlots de chaleur, captent les polluants et les poussières, retiennent l'eau, captent le dioxyde de carbone, produisent de l'oxygène, maintiennent la biodiversité et ont des effets bénéfiques sur la santé physique et psychologique des humains.

Capitale canadienne de l'environnement

Se disant de plus en plus sensible aux questions environnementales, le maire de Laval, Gilles Vaillancourt, a ouvert une fenêtre plus qu'optimiste pour l'avenir de la municipalité, qu'il entend transformer en «capitale canadienne de l'environnement».

En marge de la conférence de presse, M. Vaillancourt a fait valoir qu'après deux ans de lectures, de voyages et de réflexion, il en est venu à la conclusion que «Laval est beaucoup mieux qu'on peut le penser» en matière d'environnement. Il réserve, pour étayer ses dires, la publication d'un bilan environnemental au moment du dépôt du budget de la Ville, le 8 décembre prochain. D'autres annonces de gestes concrets seront faites à ce moment, indique-t-il.

Organisations: CSSS de Laval, Ville de Laval, Société de transport de Laval Conseil régional de l'environnement de Laval

Lieux géographiques: Laval, Hôpital de la Cité de la Santé, Duvernay

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires