Soixante-dix ans et des projets à venir

Geneviève
Geneviève Fortin
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Mouvement 4-H

Daniel Tremblay, administrateur, Christine Boyer, présidente, Andrée Gignac, directrice, et Myriam Landry, agente de développement, lors du cocktail soulignant le 70e anniversaire du Mouvement 4-H.

Les Clubs 4-H du Québec ont souligné leur 70e anniversaire, lors d’un cocktail qui a eu lieu récemment à Laval-Ouest.

Les participants à l’événement ont également pu visiter une exposition retraçant l’histoire de ce Mouvement fondé le 4 août 1942 par Jules-Aimé Breton et J.D. Brulé, de l’Association forestière québécoise.

Andrée Gignac, directrice des Clubs 4-H, souligne que dès la fondation, les responsables du Mouvement prônaient les saines habitudes de vie chez les jeunes. «En 1945, on arrachait déjà l’herbe à poux. En 1963, on a commencé les campagnes de nettoyage, une activité maintenant reprise dans toutes les municipalités. En 1979, une pétition demandant la consigne des canettes a recueilli 80 000 signatures», énumère-t-elle.

Préscolaire

Grâce au prix Paul-Aimé-Sauriol remporté par la présidente du Mouvement 4-H, Christine Boyer, les responsables pourront développer les Clubs dans les centres de la petite enfance. Cette distinction, assortie d’une bourse de 10 000 $, est attribuée par Dessau afin de souligner l’engagement dans la communauté de l’un de ses employés.

«Mon engagement dans le Mouvement 4-H m’a permis de découvrir une passion, les sciences naturelles, et d’en faire ma profession», déclare Mme Boyer, qui est biologiste.

La bourse remise à l’organisme permettra d’élaborer un guide d’activités sur les thèmes de l’arbre, la forêt, la nature et l’environnement destiné aux enfants de quatre et cinq ans. «Il s’agira de petites activités découvertes. Nous privilégions l’apprentissage par le jeu», précise Mme Gignac.

Bouquin

Une subvention de 10 000 $ provenant du Fonds Éco IGA et un soutien financier de 2000 $ offert par la Ville de Laval permettront d’étendre le projet Ton bouquin contre le mien à 30 écoles de la région.

Démarré en 2010, à l’école L’Orée-des-Bois, l’activité permet l’échange de livres entre les élèves. Depuis le projet pilote, l’établissement de Fabreville a repris l’expérience annuellement.

Le Service de l’environnement et les bibliothèques municipales épauleront le Mouvement 4-H dans la conception de ce projet clé en main.

Organisations: Association forestière québécoise, Fonds Éco IGA, Ville de Laval école L’Orée-des-Bois Service de l’environnement

Lieux géographiques: Québec, Fabreville

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires