Défrichage au bois de l’Équerre

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Photo: Courtoisie

La Corporation pour la mise en valeur du bois de l’Équerre dénonce le défrichage effectué le 4 juillet par des pelles mécaniques en bordure du côté est du rang de l’Équerre et au nord du bassin de rétention des eaux.

Selon le responsable Enrico Asselin, la coupe des arbres s’opère maintenant aussi du côté ouest. Bien que le promoteur possède l’autorisation de pratiquer le défrichage, les membres de l’organisme craignent que cette activité ampute une trop grande partie des 225 hectares pour lesquels la Corporation demande un statut de conservation.

M. Asselin indique que sur le territoire menacé, on retrouve deux milieux humides ainsi que des espèces floristiques vulnérables ayant obtenu une reconnaissance par le ministère des Ressources naturelles du Québec.

Sur le territoire menacé, on retrouve deux milieux humides ainsi que des espèces floristiques vulnérables ayant obtenu une reconnaissance par le ministère des Ressources naturelles du Québec. Enrico Asselin

Voulant discuter de la situation, l’organisme a sollicité une rencontre avec le maire. La date est fixée au 19 juillet.

À ce jour, aucun espace du bois de l’Équerre n’est officiellement protégé. La Communauté métropolitaine de Montréal et le maire de Laval, Gilles Vaillancourt, se sont engagés, avec le Plan métropolitain d’aménagement et de développement, à sauvegarder 17 % du couvert forestier d’ici 2020.

(Source : La Corporation du Bois de l’Équerre)

Organisations: Ministère des Ressources naturelles du Québec, Communauté métropolitaine de Montréal

Lieux géographiques: Rang de l’Équerre, Laval

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Kevin P
    21 juillet 2012 - 09:50

    C'est sûr que la ville de Laval est signataire de Kyoto :) Feux de circulation non synchronisés et jusqu'à 2:30min d'attente. Des stops INUTILES à presque tous les coins de rues et on laisse les contracteurs détruire le peu de verdure qu'il nous reste. Nice...