Des biscuits chinois au recueil de citations

Kariane
Kariane Bourassa
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Photo: Daniel Therrien

Un résident de Sainte-Dorothée publie «Vérités... Des petites aux grandes», un dictionnaire de citations spirituelles qui amène à la réflexion et au questionnement.

Le 28 juin dernier, Marcelin Cantin a lancé son livre au Château Taillefer-Lafon, en compagnie d'une centaine d'invités. Ce qui, au départ, n'était qu'un ramassis d'états d'âme est devenu un recueil de citations sur la santé, la famille, les finances et la spiritualité.

«Le titre est prétentieux, mais lorsqu'on lit la conclusion on réalise que la vérité absolue n'existe pas et que l'important c'est notre vérité à nous», indique l'auteur.

Les citations de l'ouvrage sont positives. «C'est constructif et ça dirige le lecteur vers le développement de soi. Ça amène aussi à regarder le monde et à réfléchir», dit-il, en résumant l'intrigue comme étant la quête du bonheur.

Le style biscuits chinois

Marcelin Cantin a commencé à écrire des pensées en 2004. Lorsqu'il était en voyage, il utilisait son téléphone cellulaire en guise de bloc-note et y inscrivait ses impressions et ses questionnements.

Beaucoup de phrases ont été écrites alors qu'il était loin de chez lui, dans des villes comme Las Vegas, Los Angeles, New York et Orlando. Plusieurs ont aussi été rédigées en Europe, une partie du monde que l'auteur qualifie d'inspirante.

«Au départ, c'était un accomplissement personnel. J'écrivais des choses pour que mes enfants puissent les lire plus tard», explique ce père de famille. Mais Marcelin Cantin n'a pu se résigner à les garder pour lui-même. Président de Karaté sportif, il a alors commencé à distribuer les citations à ses élèves après les cours d'arts martiaux.

«C'était des paroles, un peu comme des biscuits chinois. J'ai vite réalisé que plusieurs jeunes les gardaient dans leur sac. C'est à ce moment que j'ai eu l'idée d'en faire un livre», dit-il.

Au moment d'assembler toutes les phrases, un problème s'est présenté : il y en avait trop. «J'ai dû en enlever au moins 300. À la fin, c'était beaucoup plus épuré, mais c'est difficile de déterminer ceux qu'on garde et ceux qu'on exclut sans perdre notre identité», affirme-t-il.

Des citations, il y en a à toutes les sauces : des longues, des courtes, des compliquées et des très simples. «Parfois, je me relie et je me demande où j'ai pris ça», lance-t-il en riant.

L'idée de faire cela sous forme d'un dictionnaire lui est venue par amour pour le français. «Il y a tellement de mots dans le dictionnaire qu'on n’utilise pas. Je ne me suis pas forcé pour remplir toutes les lettres de l'alphabet, c'est venu naturellement», indique-t-il.

L'auteur avoue cependant avoir quelques lacunes en français. «Écrire me permet de m'améliorer. J'aime utiliser des tournures de phrases. Ça capte l'attention et c'est plus facile à mémoriser», dit-il.

Pour susciter des réactions

À l'aube de la quarantaine, Marcelin Cantin espère que son livre suscitera de vives réactions. «Je veux que ça stimule le monde. Tant mieux s'il y a des gens en désaccord. J’aime soulever des questions», termine-t-il.

Lieux géographiques: Sainte-Dorothée, Las Vegas, Los Angeles New York Orlando Europe

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires