Premier album inspiré pour Marie-Alice Depestre

Benoit
Benoit LeBlanc
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Marie-Alice Depestre signe un premier album mature au potentiel commercial certain.(Photo: Daniel Therrien)

Marie-Alice Depestre a lancé Après la tempête, son premier disque solo, le 12 juin. Elle y raconte le cheminement d’une femme qui s’assume pleinement. Le sien.

Bien appuyée par son gérant, Richard Samson, la chanteuse de Sainte-Dorothée signe les paroles de 11 titres sur 12, en plus de participer à la composition des musiques en compagnie des Samuel et Hansford Rowe, Richard Samson, Jacques Gaines, ainsi que Joël Campbell et Henri Fortier.

«J’ai mon passé, chacun a le sien, commence Marie-Alice Depestre. Qui n’a pas eu à traverser des épreuves dans la vie? Après la tempête, c’est une chanson positive qui donne son titre à mon album, en affirmant que l’on peut toujours s’en sortir mieux et même, plus forte que jamais.»

Bientôt la radio

Le premier extrait, Reste avec moi, devrait se faire entendre sur les ondes d’ici la fin de l’été. «Nous apportons les dernières retouches à une version plus radiophonique.»

Parmi les autres chansons à retenir, soulignons À tort et à travers, où la jeune trentenaire invite les hommes de sa génération à courtiser la gent féminine autrement que par le mode texto, ainsi que le duo I Try, avec Jacques Gaines. Le chanteur montréalais des Soul Attorneys lui a offert cette pièce au potentiel commercial certain.

Fille, mère et artiste

D’autres morceaux abordent des thèmes plus intimes. Les paroles de Toujours là ne laissent aucun doute sur l’amour inconditionnel que la chanteuse porte à Stella, sa fille de huit ans, «Ma fille, c’est elle qui me donne la force de me réaliser ainsi. Cette pièce est un beau cadeau pour elle et pour moi.»

Avec Sous ta lumière, l’artiste rend hommage à ses parents qui l’ont supportée depuis toujours. «Bien que mes parents ont voulu que je poursuive des études "plus sûres", ce que j’ai fait en complétant un baccalauréat en administration des affaires aux HEC, ils ont compris ma passion pour la musique. Ils m’ont aidée à l’accomplir. Mon père, grand amateur de musique classique, faisait jouer l’opéra tous les dimanches.»

Cet univers musical aura eu une influence difficile à nier, puisque la jeune soeur de Marie-Alice, Marie-Christine Depestre, a également fait parler d’elle récemment, devenant la nouvelle protégée de Corey Hart.

Gregory Charles

Le 26 juin, le public a pu entendre Marie-Alice et sa complice des Black Divas, Kim Richardson, lors d’un hommage à Donna Summer, durant le Mondial de Laval.

«J’étais si heureuse d’accepter l’invitation de Gregory, que j’ai connu lors d’un show pour les Journées mondiales de la Jeunesse, en 2002, au Centre de la nature, confie-t-elle. J’ai beaucoup appris avec lui, en étant choriste durant six ans à ses côtés. Nous avons été en tournée d’un bout à l’autre du Québec, en passant par le Centre Bell et Paris.»

Parcours et concours

Avant cette rencontre, Marie-Alice faisait déjà parler d’elle, remportant plusieurs concours, participant à Opération Enfant Soleil, chantant dans des revues musicales au Casino de Montréal.

«Dans ce métier, nous travaillons 10, 15 ans dans l’ombre pour devenir la dernière sensation, découverte du jour au lendemain», rappelle celle qui se félicite d’avoir accepté l’offre de sa mère quand elle était une jeune adolescente timide écrivant des chansons dans sa chambre.

Celle-ci lui avait proposé de prendre des cours à l’Atelier-théâtre de la chanson, basé dans Duvernay. Elle y découvrira l’étendue de sa voix et performera rapidement comme soliste au spectacle de fin d’année, tenu à la Maison des arts de Laval.

Rappelons qu’on peut suivre la carrière de Marie-Alice Depestre par le biais de ses comptes Facebook et Twitter.

Organisations: Stella, sa, Mondial de Laval, Centre de la nature Centre Bell Casino de Montréal

Lieux géographiques: Sainte-Dorothée, Québec, Paris Duvernay

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires