La Troupe Espace Temps invitée dans un festival suisse

Benoit
Benoit LeBlanc
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Lise Gascon est fière de voir la troupe qu’elle a fondée invitée par le Festival de théâtre amateur de Fribourg.(Photo: Daniel Therrien)

La Troupe Espace Temps présentera sa deuxième création collective, Le testament de monsieur Leloup, à l’Illusion, un petit théâtre montréalais, avant de s’envoler pour le 5e Festival international de théâtre Fribourg, appelé FriScènes, où elle est attendue depuis deux ans.

Le festival suisse se déroulera du 16 au 21 octobre. Bien que déjà acceptée lors de l’édition 2011 de l’événement, la troupe a repoussé sa participation d’un an, afin de récolter l’argent nécessaire au projet.

«C’est pourquoi nous tiendrons ces quatre représentations de notre pièce au théâtre L’Illusion, qui nous ont accordé une précieuse collaboration», d’affirmer Lise Gascon, qui a fondé la compagnie théâtrale en 2009.

Créer à plusieurs

La création collective est au coeur de la démarche pédagogique et artistique de Lise Gascon depuis 35 ans. Elle s’en est servie dans ses années de professeure au primaire et au secondaire, notamment à la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys, ainsi que dans son enseignement comme chargée de cours au département d’art dramatique de l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

«J’ai foi en l’être humain et le théâtre est un merveilleux outil pour connecter les gens avec leur potentiel créateur, exprime Lise Gascon, qui habite Chomedey depuis une dizaine d’années. Après avoir longtemps travaillé auprès des enfants, j’ai eu envie de transmettre ce savoir aux adultes.»

Nouveau projet

Le théâtre est présent depuis toujours dans la vie de la Lavalloise. Pas étonnant quand on est la nièce de la comédienne bien connue Andrée Lachapelle et que notre père a déjà joué aux côtés de ses cousins, Jean et Gabriel Gascon.

C’est en 2009 que Lise Gascon a décidé de pousser plus loin l’expérience théâtrale en fondant la Troupe Espace Temps. Chaque année, l’invitation est lancée pour former un groupe ayant pour objectif une création collective à écrire et présenter sur scène. D’autre part, pour qui ne veut pas investir autant de temps et d’énergie, la troupe offre un atelier intensif d’expression qui dure une fin de semaine.

Personnel et collectif

«Il est important d’affirmer que, bien que la démarche implique un développement personnel, on ne parle surtout pas de thérapie de groupe! Simplement, dans un processus de création collective, le personnage est issu de toi, tu n’as d’autres choix que de te laisser inspirer par qui tu es. De plus, en devant créer une histoire en relation avec les autres personnes du groupe, cela ne peut que mener à une réflexion personnelle sur tes propres relations.»

Bientôt la Suisse

Entre La Grande Bleue, en 2009, et Tant d’elles, en 2010-2011, la troupe a donc créé Le testament de monsieur Leloup en 2009-2010.

À travers les exercices de dessin, d’improvisation et d’écriture automatique, Martin Langlais, Nicole Monette, Francine Groulx Charron, Suzanne Marcotte, Alain Marenger et Rachel-Isabelle Roy ont concocté une histoire tournant principalement autour d’un écrivain, Brebis Leloup, aux prises avec une trilogie qu’il compte terminer, ce que n’accepte pas du tout ses personnages menés par la chanteuse country Castafiore Duguay.

Notons que pour l’aventure helvète, Gabriel Gascon remplacera Martin Langlais dans le rôle principal.

La Troupe Espace Temps présentera la pièce «Le testament de monsieur Leloup», au théâtre L’Illusion (783, rue de Bienville), à Montréal, les 13 et 14 septembre, à 20h, ainsi que le 15 septembre, à 16h et 20h. Information sur la production et autres activités de l’organisme: 450 973-4248 ou lise.gascon@sympatico.ca.

Organisations: L’Illusion, Université du Québec à Montréal, Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys Le théâtre

Lieux géographiques: Fribourg, Chomedey, Rue de Bienville Montréal

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires