Un été fort occupé pour Raphaël Roberge

Benoit
Benoit LeBlanc
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Raphaël Roberge multiplie les concours, galas et tournages cet été.(Photo: Daniel Therrien)

Le comédien et chanteur Raphaël Roberge connaît un été chargé de concours, galas et tournages de toutes sortes à seulement 15 ans.

Le jeune résident de Sainte-Rose a participé au 2e concours Talent en Nord lors du Mondial Loto-Québec de Laval, les 21 et 27 juin. L’an dernier, il avait atteint les quarts de finale avec Le pouvoir des fleurs, de Laurent Voulzy. Cette année, il s’est rendu jusqu’aux demi-finales, en interprétant d’abord Ma gueule, une version inspirée par la reprise qu’a fait Éric Lapointe du succès de Johnny Halliday, pour ensuite livrer Pleurs dans la pluie, de Mario Pelchat, ainsi que Set Fire To The Rain@$p> d’Adele.

«En 2011, ma voix était moins placée, car j’avais mué un an avant, raconte Raphaël Roberge, qui possède actuellement une voix de baryton. Désormais, j’ai accès à un meilleur de choix de chansons.»

Concours et groupe

Inscrit au programme professionnel de l’école Prochant, le jeune artiste s’est aussi rendu en finale du concours Expo-Relève, à Saint-Constant, au début de juillet.

«J’ai toujours été sociable avec les autres concurrents, souligne Raphaël Roberge. Les concours, ça demeure l’occasion d’aller sur scène. C’est un bon tremplin pour se faire voir.»

Parallèlement, il donne des spectacles au sein du groupe V-Motion, dont les sept interprètes chantent et dansent sur des titres abordant la persévérance.

«Ça me permet de me laisser plus aller, car nous avons aussi des chorégraphies à maîtriser», précise-t-il.

Les galas

Le Lavallois a été sélectionné pour prendre part au Gala évolution, qui s’est déroulé il y a quelques semaines, ainsi qu’au Gala Révélation, où il a été retenu pour les demi-finales.

«Nous allons suivre des ateliers et travailler à différents numéros durant les week-ends du mois d’août, en prévision du gala, le 22 septembre, au Théâtre St-Denis, mentionne-t-il. Nous sommes environ 25 participants. Ceux qui passent en finale vont l’apprendre en direct et vont devoir chanter une pièce en solo.»

À l’écran

D’autre part, c’est en tant que comédien que Raphaël Roberge a fait son entrée dans le show-business. Il a joué le fils d’Édith Cochrane dans la minisérie Ni plus ni moi, tout en apparaissant dans C.A. et en tenant le premier rôle du court-métrage Subsistance.

D’ici la fin de l’été, deux tournages sont à l’agenda.

«Je vais jouer un film de zombies dans Le dernier refuge. C'est un court-métrage de Milsuite FX inc. J’adore les films d’horreur, qui arrivent d’ailleurs de moins en moins à me faire peur. Faut dire que mon réalisateur préféré est Adam Greene», lance en rigolant celui qui apprécie également le jeu d’Emma Stone.

Parcours

Né à Sainte-Rose, Raphaël Roberge a fréquenté l’école Le Baluchon au primaire. Il entamera son secondaire 5 à l’école Georges-Vanier, dès septembre.

«Côté carrière, je n’ai pas encore de plan B! Bien que je ne déteste pas dessiner et écrire des scénarios», lance un Raphaël, qui rêve de chanter Ma gueule aux côtés d’Éric Lapointe.

Organisations: Mondial Loto-Québec de Laval, Groupe Inscrit au programme professionnel, école Prochant Groupe V-Motion Théâtre St-Denis école Le Baluchon au primaire école Georges-Vanier

Lieux géographiques: Sainte-Rose, Saint-Constant

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires