Daniel Lavoie revisite son répertoire

Benoit
Benoit LeBlanc
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Daniel Lavoie a gagné son pari de reprendre 11 de ses succès sur son dernier opus.(Photo: Courtoisie)

Le samedi 3 novembre, un an presque jour pour jour après avoir lancé J'écoute la radio, Daniel Lavoie viendra présenter au Théâtre Marcellin-Champagnat le spectacle inspiré de cet opus où il reprend 11 de ses succès.

Devant une grande toile représentant la plaine de sa jeunesse, au milieu d'éclairages recréant le passage du temps, du matin au soir, du jour à la nuit, Daniel Lavoie sera accompagné de quatre musiciens: Mario Légaré à la basse électrique, basse acoustique, contrebasse et guitare acoustique, Andréanne Alain au piano, aux claviers, et à la guitare acoustique, José Major à la batterie et aux percussions et Marc Vallée aux guitares acoustiques et électriques et à la direction musicale.

«J'ai donné à Denis Bouchard le mandat de me proposer un beau «feel good» spectacle, dans lequel les gens se sentiraient bien et en repartiraient avec le sourire», confie le chanteur de 60 ans.

D'hier à aujourd'hui

Le spectacle comprendra l'entièreté de J'écoute la radio, ainsi que deux extraits de la comédie musicale Notre-Dame-de-Paris. Le public pourra donc renouer avec de nouvelles versions de Boule qui roule, J'ai quitté mon île, Tension Attention et Ils s'aiment.

«Je conserve aussi quelques titres de mes albums plus récents, dont Violoncelle», précise Daniel Lavoie.

Popularité russe

La tournée a mené l'artiste franco-manitobain jusqu'en Russie, soit à Moscou, Kiev, Odessa et Saint-Pétersbourg. C'est que la mouture originale de Notre-Dame-de-Paris en français a remporté un immense succès en ex-URSS.

«C'était un exercice d'humilité que de refaire quelque chose qui avait déjà été fait et aimé.» Daniel Lavoie

«Notre réussite a même surpassé celle de la version russe, indique Daniel Lavoie. Je me suis retrouvé avec un fan-club de Russes âgés de 20 à 40 ans qui connaissent toutes mes chansons. C'est fou là-bas. Je joue dans des salles (1500 places et plus) que je ne pourrais même pas espérer faire à Montréal. À 60 ans, c'est un renouvellement de carrière incroyable.»

Projet risqué

C'est en se promenant dans les allées de son supermarché, à Saint-Chrysostome, que Daniel Lavoie a entendu une de ses chansons à la radio. L'expérience l'a décidé à revisiter son répertoire.

«J'aimais cette chanson, mais pas de cette façon, explique-t-il. J'ai voulu un résultat plus léché, meilleur technologiquement. En animant une émission de radio depuis deux ans à Espace Musique, j'ai réalisé que le Québec était un enfant pauvre en matière technologique. N'empêche, ç'a été très difficile. C'était un exercice d'humilité que de refaire quelque chose qui avait déjà été fait et aimé.»

Sophie Beaudet

La première partie sera assurée par Sophie Beaudet, une lauréate du concours Ma première Place des Arts, qui a lancé Garçonne, son premier album, en février dernier. Depuis, le public a pu entendre deux extraits, À quoi tu penses? et Tu n’es pas à moi, à la radio. La jeune chanteuse sera d'ailleurs en nomination au prochain Gala de l’ADISQ comme révélation de l’année.

La tournée «J'écoute la radio» de Daniel Lavoie s'arrêtera le samedi 3 novembre, à 20h, au Théâtre Marcellin-Champagnat (1275, avenue du Collège). Information: 450 667-2040.

Organisations: Théâtre Marcellin-Champagnat, Place des Arts, Collège

Lieux géographiques: Russie, Moscou, Saint-Pétersbourg Montréal Saint-Chrysostome Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires