«Forever Beatles» ravit les festivaliers lavallois

Benoit
Benoit LeBlanc
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Devant une foule qui n’attendait que de se déhancher au son du plus célèbre groupe rock de l’histoire, Gregory Charles, Ian Kelly, Florence K, Fanny Bloom et Ariane Brunet ont livré un marathon bien rythmé de 29 titres, ce vendredi 6 juillet, à l’Espace Montmorency, après le spectacle remarquable de Buffy Ste-Marie.

En l’absence surprenante de Marc Déry, un habitué des Beatles et du Mondial de Laval, Gregory Charles s’est taillé une part de titan dans cet hommage marquant les 50 ans de Love Me Do, le premier enregistrement original des Beatles lancé sur les palmarès.

D’entrée de jeu, Gregory Charles a aligné six pièces à un rythme d’enfer, dont Get Back, en ouverture, suivi de Ticket To Ride, While My Guitar Gently Weep, Come Together, We Can Work It Out et Twist And Shout.

Ian Kelly et Florence K

Avec sa version d’I Am The Walrus à laquelle il donne une belle variante soutenue par son banjo, Ian Kelly a montré tout son charisme sympathique en en chaînant avec un Blackbird, en formule acoustique.

Après, entre autres, une charge impressionnante de Gregory Charles sur le plan de la performance, autant vocale que scénique, dans son interprétation d’Helter Skelter, Florence K a mis tout le charme de sa voix au service d’une fort réussie Lucy In The Sky With Diamonds, pour ensuite chanter Across The Universe et Here Comes The Sun, en duo avec Ian Kelly.

Florence K a dédié cette dernière chanson à son père, qui l’avait amené voir Paul McCartney à Toronto pour son premier grand spectacle.

Esprit collectif

Plus tard en soirée, après une autre série signée Gregory Charles, qui relance le bal à coups de I Feel Fine, She Loves You, Hard Day’s Night, Love Me Do et I Want To Hold Your Hand, le public aura eu droit à une belle réussite d’Ariane Brunet reprenant Drive My Car et Day Tripper, alors que Fanny Bloom reprenait pour sa part I Will. Appuyés par les choristes féminines du Club Vocal de Laval, bien présentes tout au long du spectacle, les artistes se sont retrouvés pour la grande finale afin d’entonner les grands hymnes collectifs que sont Let It Be, Yesterday , Yellow Submarine et, bien sûr, Hey Jude. Rappelons que l’idée de ce spectacle était issue de l’album Fab Forever, où 12 artistes reprennent des succès du célèbre quatuor britannique.

Organisations: Mondial de Laval, The Sun, Club Vocal de Laval Let It Be

Lieux géographiques: Toronto

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires