Anglicisation de Laval

Avec une augmentation de 35 % entre 1996 et 2006, la population anglophone de Laval, estimée à 68 460 individus, est la communauté d'expression anglaise qui a connu la plus forte croissance en dix ans.

 

Même si les chiffres parlent, sur le terrain, difficile d'obtenir un son de cloche unique.

Anglicisation de Laval
Photo: Archives
Dernier commentaire
Karine L.
- 25 novembre 2014
- 19 h 00

Tout comme Sophie, j'ai remarqué que l'anglais est omniprésent. Oui, lorsque vous vous promenez au Colossus on entend des gens parler en anglais, mais ils parlent entre-eux, entre-amis. Ça ne veut pas dire qu'on ne se fait pas servir en français et l'affichage est en français. Pour ce qui est du parti politique, je les ai rencontrer (un peu) en 2009 et contrairement à ce que l'on croit, 3 ou 4 anglophones sur 22 c'est loin d'être une majorité. Et ce M. Decotis et Mme Aboulian, je n'ai pas eu de misère à les comprendre comme Patrick semble dire. Ils parlent bien français, mais avec un petit accent anglophone qui pourrait irriter les oreilles sensibles de ce cher Patrick et le porter à exagérer la situation. En autant que les francophones et les anglophones réussissent à communiquer, moi je n'ai pas de problème. Le GROS problème, c'est quand la personne n'est pas capable de s'exprimer en français, ni en anglais. ... Allez faire un tour dans le quartier chinois ! Je les aimes bien, mais SVP, un p'tit effort !

Autres dossiers

L'industrie de la mort en mutation 29 octobre 2014

Alors que le nombre de décès dépassera d'ici vingt ans le nombre de naissances au Québec, l'industrie de la mort se prépare à accueillir une clientèle croissante. Mais pour l'instant, les salons funéraires sont surtout forcés de revoir leurs services afin de s'adapter aux changements de rites, comme le «fast-food funéraire» où les familles tentent par tous les moyens d'accélérer leur deuil et passer à autre chose. Un dossier spécial de TC Media.

Thème :
Actualités
 Les véritables défis qui touchent les entreprises mortuaires sont liés à la mutation que connait leur industrie.
Intimidation 17 février 2012

Au cours de l'automne, les problèmes d'intimidation ont fait les manchettes, notamment à la suite du suicide de la jeune Marjorie Raymond. Cette semaine, le gouvernement a déposé un projet de loi visant à lutter contre l'intimidation. Nous avons voulu constater de quelles façons le milieu scolaire tente d'enrayer une situation qui n'est pourtant pas nouvelle.

Thème :
Actualités
Les experts insistent sur l’importance de dénoncer les intimidateurs.