Legault s'attaque à l'amiante et au gaz de schiste

Kariane
Kariane Bourassa
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

François Legault

Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault était de passage à la Gare de la Concorde, le samedi 11 août, afin d'aborder des questions environnementales, dont le gaz de schiste et l'amiante.

Entouré des candidats lavallois de la CAQ, François Legault a mis l'accent sur six initiatives qu'un gouvernement caquiste mettrait de l'avant. Le leader politique espère rapatrier l'ensemble des compétences en matière d’environnement. Une vision qu'il a qualifiée «d'idéale».  

Dans la première année d'un éventuel mandat, la CAQ prônerait d'abord le rapatriement des évaluations environnementales. «Ce qu'on veut, c'est rapatrier les ressources humaines et financières au Québec», a-t-il lancé.

 

Non à l'exportation de l'amiante

François Legault s'est également prononcé contre l'exportation de l'amiante, un minerai controversé dont les effets néfastes ont beaucoup été médiatisés.

Il admet que c'est «une décision difficile pour les travailleurs, mais qu'il n'y a pas de compromis» pour de l’opportunisme politique. Il promet d'interdire de façon définitive le produit «qui appartient au passé».

Plus tôt dans la journée, de passage au centre de tri de Terrebonne et à l’usine de recyclage ÉcoSolutions de Laval, M. Legault a mentionné qu'interdire l'amiante dans la province, mais d'en permettre l'exportation à l’étranger allait à l'encontre des valeurs québécoises.

Une déclaration qui survient quelques jours après que le chef eût annoncé qu'il respecterait la signature du gouvernement du Québec, qui promet 58 M$ pour la relance de la mine Jeffrey, à Asbestos.

Moratoire plus strict sur le gaz de schiste

François Legault propose également un moratoire beaucoup plus sévère sur l'exploitation du gaz de schiste. Des forages exploratoires seraient cependant permis, pour des projets pilotes qui toucheraient seulement un ou deux puits.  

Toujours dans une optique environnementale, un gouvernement caquiste aiderait les propriétaires qui désirent rendre leur maison plus verte, en octroyant des prêts. M Legault souhaite aussi, par l'entremise des institutions financières, faciliter les prêts aux entrepreneurs qui aspirent à un virage vert.

Drôle de coïncidence, alors que le chef de la CAQ ponctuait «sa journée environnementale» d'un discours devant la gare de la Concorde, un train transportant des éoliennes est passé en arrière-plan. Un hasard que le candidat n'a pas manqué de relever.   

Aussi à bord du «train de mesures» qu'il a annoncées: la création d'un guichet en matière d'efficacité énergétique et l'achat de l'électricité des biogaz par Hydro-Québec.

Organisations: Coalition Avenir Québec, Gare de la Concorde, Hydro-Québec

Lieux géographiques: Laval, Québec, Terrebonne Mine Jeffrey Asbestos

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Monique Chartrand
    12 août 2012 - 19:53

    Mme Cohen est donc favorable à explorer les gaz de schistes, terrible dossier citoyen dénoncé s'il en est un. http://www.lapresse.ca/la-tribune/opinions/201101/31/01-4365397-gaz-de-schiste-rectifions-le-tir.php

  • Daniel Villard
    12 août 2012 - 05:37

    Après cette déclaration, je serais tout de même un peu surpris que M. Laurent Lemaire (Cascades mais aussi Junex) vote pour la CAQ, parti sous lequel se présente M. Christian Dubé (Cascades SAS et Reno de Medici) à Levis....