Le PLQ veut être à l’avant-garde dans la protection des milieux humides

Geneviève
Geneviève Fortin
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les candidats lavallois du Parti libéral du Québec (PLQ) ont rappelé les engagements de leur formation en matière d’environnement et de famille.

En conférence de presse, le 14 août, les candidats lavallois du Parti libéral du Québec (PLQ) ont rappelé les engagements de leur formation en matière d’environnement et de famille.

Consciente que les Lavallois s’inquiètent du remblaiement de certains milieux humides, Geneviève April, candidate dans Sainte-Rose, a fait valoir les programmes mis sur pied pour protéger ces écosystèmes. Elle a ajouté que son parti veut que le Québec soit à l’avant-garde en matière de protection. Il s’est déjà engagé à adopter une nouvelle loi sur la gestion et la protection des milieux humides, d’ici trois ans.

«Il est faux de dire que le gouvernement n’a rien fait parce qu’il accorde des permis de construction», a-t-elle affirmé, en soulignant que le gouvernement a mis en place un processus d’évaluation très stricte. «Il ne faut pas regarder le nombre de certificats d’autorisation accordés, mais plutôt voir le nombre de demandes abandonnées en raison des exigences strictes du gouvernement ou la nature des certificats qui ne ressemblent en rien à la demande initiale», argumente-t-elle, sans pouvoir fournir de chiffres précis.

À ceux qui clament que la région a perdu 40 % de ses milieux humides au cours des six dernières années, elle a fait observer qu’il s’agit du nombre de milieux humides et non la superficie qu’ils couvrent. Citant l’organisme Canards illimités, elle précise que le remblaiement a en fait touché 39,6 % des 1141 hectares de milieux humides recensés à Laval. «De ce nombre, 80 % a été compensé», ajoute-t-elle.

Francine Charbonneau, candidate dans Mille-Îles, a exprimé la volonté d’un caucus libéral de protéger les îles Saint-Joseph, aux Vaches et Saint-Pierre en les intégrant au Parc de la Rivière-des-Mille-Îles.

Famille

Alain Paquet (Laval-des-Rapides), Gilles Ouimet (Fabre), Jean Rousselle (Vimont) et Guy Ouellette (Chomedey) ont pour leur part repris les engagements libéraux en matière de famille dévoilés depuis le début de la campagne. Ils ont donc vanté les mérites du crédit d’impôt pour la rénovation verte, de l’aide financière de 100 $ pour les effets scolaires des enfants du primaire, de la création de CPE en entreprise et de la couverture dentaire des jeunes jusqu’à 16 ans.

Gilles Ouimet a présenté le PLQ comme le parti des familles. Alain Paquet a d’ailleurs attaqué Pauline Marois et François Legault en disant qu’ils avaient pratiquement aboli les allocations familiales.

Organisations: Parti libéral du Québec, Vimont, CPE

Lieux géographiques: Québec, Laval, îles Saint-Joseph Vaches Laval-des-Rapides Chomedey

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires