Lory Jing Robert la meilleure gymnaste au pays

Sylvain
Sylvain Lamarre
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Elle accroche son maillot dans la gloire

Lory Jing la meilleure au pays.

Lory Jing Robert s’est illustrée en devenant la meilleure gymnaste au pays dans la catégorie open lors des Championnats canadiens tenus à Regina, en Saskatchewan, du 21 au 26 mai.

Membre du Club Gymnix de Montréal, l'athlète de 17 ans du quartier Auteuil a été couronnée championne canadienne des différentes épreuves.

«Je suis super contente d’avoir conclu ma carrière en beauté. Je savais qu’il s’agissait de ma dernière compétition», souligne fièrement la meilleure gymnaste au pays.

«J’essayais de ne pas trop y penser. Je voulais profiter du moment présent. Je me concentrais sur ma technique», ajoute celle qui a vécu de vives émotions.

D’ailleurs, elle a versé quelques larmes de joie au terme des nationaux.

Lory a aussi mis la main sur le titre à la poutre. «Je n’avais jamais remporté de médaille d’or sur la scène nationale. Cela arrive à un très bon moment.»

Elle est aussi devenue vice-championne canadienne au sol. Son brio lui a permis de recevoir le prix de la meilleure chorégraphie à cet engin.

Elle a également bien fait en finissant au pied du podium aux barres asymétriques et au saut.

L’or pour le Québec

Elle a grandement contribué au succès de l’équipe québécoise qui a terminé en première place au concours par équipe, devant l’Ontario et l’Alberta.

Je ne pouvais pas espérer une si belle sortie avec mes trois médailles d’or Lory Jing Robert

«Je ne pouvais pas espérer une si belle sortie avec mes trois médailles d’or», affirme-t-elle.

La retraite

Après avoir participé à huit championnats canadiens, au Jeux du Canada en 2011 et à deux Jeux du Québec, Lory a décidé de prendre sa retraite après treize années d’entraînement, afin de mieux se consacrer à ses études en sciences de la nature au Collège Montmorency.

«Ça va faire bizarre d’avoir une vie normale. J’ai réfléchi longuement avant de prendre ma décision. Je ne regrette pas mon choix», souligne-t-elle.

Elle admet que lorsqu’elle a annoncé la nouvelle à ses parents et ses entraîneurs (Catherine Dussault, Francine Bouffard et Pierre Privé) en septembre dernier, ils ont été compréhensifs.

«Ils n’ont pas essayé de me faire changer d’idée, afin que je poursuive ma carrière de gymnaste. Ils ont compris mon cheminement», dit-elle sagement.

Lory est très reconnaissante envers ses parents Claudia Bénard et Stéphane Robert. «Ils m’ont appuyés à fond. Ils ont toujours été derrière moi. Je tiens à remercier tout mon entourage pour ma belle carrière», termine-t-elle.

Organisations: Club Gymnix de Montréal, Jeux du Canada, Collège Montmorency

Lieux géographiques: Regina, Saskatchewan, Quartier Auteuil Ontario Alberta

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires