Le pickleball gagne en popularité

Sylvain
Sylvain Lamarre
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le nouveau sport tente une percée à Laval

Léo Bureau-Blouin (à gauche) dispute une partie en compagnie du président de Pickleball Québec, Marcel Lemieux lors des festivités du 8 septembre. <@

Dans le cadre des festivités entourant le 100e anniversaire de Laval-des-Rapides, les dirigeants de la Pickleball Québec avaient pris d’assaut le stationnement du parc Paul-Marcel-Maheu, le 8 septembre.

L'objectif du président Marcel Lemieux était de faire connaître ce nouveau sport aux Lavallois. Le pickelball se pratique sur les plateaux sportifs de la région depuis quelques mois. On s'y adonne au Complexe sportif Bois-de-Boulogne, à la Place des aînés et au Comité d'animation du troisième âge de Laval (CATAL). Ce nouveau jeu de raquette est pratiqué par plus de 200 amateurs sur la Rive-Nord et connaît une bonne croissance partout au Québec.

«C'est un sport facile à jouer, accessible à tous et qui fait bouger sans être dispendieux. C'est plus facile que le tennis», révèle le président de Pickleball Québec, qui a connu ce jeu lors de son passage dans un terrain de camping de la Californie.

Le retraité s'efforce de faire la promotion de l'activité partout au Québec. Il procède à des démonstrations dans différentes municipalités de la province ainsi que dans les écoles.

«Nous avons commencé à zéro au Québec, mais nous sommes maintenant près de 600 joueurs. Les gens veulent essayer et il y a un engouement pour notre sport. J'espère que Laval aussi embarquera dans l'aventure. C'est très populaire aux États-Unis», ajoute-t-il.

Un sport de raquette

«J'espère que Laval aussi embarquera dans l'aventure.» Marcel Lemieux

Cette activité, initiée au pays de l'Oncle Sam, a fait son entrée au Québec en 2009. Il s'agit d'un mélange de plusieurs sports. Le pickleball est en fait un sport de raquette, qui se joue en simple et en double, aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur.

Il allie le badminton pour les dimensions du terrain (20 pieds par 44 pieds), le tennis pour ses mouvements, le tennis de table pour sa raquette à surface rigide et le racquetball pour la dimension de sa raquette.

«La balle est en plastique troué, un peu comme au hockey cosom. Un filet est fixé à une hauteur de 34 pouces. Les règlements ressemblent au tennis. Le service se fait en croisée et le premier joueur qui atteint 11 points remporte le match. Seul le joueur qui possède le service peut marquer des points», précise M. Lemieux.

Les origines

Le pickleball a été inventé en 1965 dans l'état de Washington par le sénateur américain Joel Pritchard et deux de ses amis. Au retour d'une partie de golf, ils ont trouvé les enfants entrain de ne rien faire. Ils ont voulu les occuper.

Le nom de ce jeu a pris forme en raison du chien de la famille Pritchard, Pickle, qui s'amusait à s'emparer des balles. Les inventeurs l'ont d'abord surnommé Pickel's ball et ont finalement opté pour le Pickelball.

Information au www.pickleballquebec.com.

Organisations: Pickleball Québec, Comité d'animation

Lieux géographiques: Laval, Québec, Laval-des-Rapides Parc Paul-Marcel-Maheu Rive-Nord Terrain de camping de la Californie États-Unis état de Washington

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires