Des victoires pour Bizier et Bence

Sylvain
Sylvain Lamarre
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Deux autres boxeurs lavallois, Kevin Bizier et Didier Bence, l’ont emporté dans le cadre du gala du groupe GYM, le 12 octobre, au Centre Bell.

En lever de rideau du combat principal d’Adonis Stevenson et Donovan George, Didier Bence et l'Américain Harold Sconiers se sont livré un véritable combat pour hommes chez les poids lourds.

Après avoir reçu un compte de huit au premier round et être passé à un doigt d’encaisser sa première défaite chez les professionnels, le boxeur lavallois est revenu de l'arrière pour expédier Sconiers au tapis aux deuxième, troisième et sixième assauts, méritant un gain par décision unanime des juges (58-52, 58-52 et 58-52).

«C’est mon adversaire le plus coriace. Il a beaucoup d’expérience. Il m’a pincé solidement au premier round comme tu peux le voir, j’ai un trou dans la joue», a fait remarquer Bence après avoir été examiné par deux médecins.

«L’adrénaline a baissé et là ça commence à me faire mal», a-t-il ajouté avant de prendre le chemin de l’hôpital.

Bence n’a jamais paniqué. «Je suis resté concentré et mes gars de coin m’ont réveillé en me lançant de l’eau. Je suis revenu en force. J’ai beaucoup appris.»

Visite à l’hôpital

Par ailleurs, Bence a dû se rendre à l’hôpital pour passer des radiographies à sa joue gauche.

Bizier expéditif

Après une attente de 10 mois, le boxeur de Saint-François Kevin Bizier a effectué un retour triomphal en l’emportant par mise hors de combat dès le premier round face à son adversaire polonais, Patryk Litkiewicz.

«Il m’a pincé solidement au premier round comme tu peux le voir, j’ai un trou dans la joue» Didier Bence

Bizier n’aura eu besoin que d’une minute et 53 secondes pour envoyer son rival au tapis. Litkiewicz s'est affaissé sur un crochet de gauche au corps, en se tordant de douleur.

«Je l’ai atteint solidement au foie. Mon père m’a dit que les deux pieds lui ont levé du sol. Je l’ai entendu crier. Je savais qu’il ne se relèverait pas», a indiqué Bizier au terme de sa victoire expéditive.

Il a ainsi remporté son 18e gain en carrière, dont son 13e par K.-O..

«Quand je l’ai vu rentrer dans l’arène avec son physique. Je savais que la victoire était dans la poche. Ça m’a laissé sur mon appétit, car je m’entraîne depuis neuf mois comme un malade. J’étais prêt pour un 12 rounds, et là je fais un combat d’un seul assaut prévu pour six», a admis Bizier.

Défense de sa ceinture

Bizier a qualifié ce duel comme d’une remise en forme en attendant de remettre sa ceinture à l’enjeu de la North American Boxing Association (NABA), en décembre 2012.

On ne connaît pas encore l’identité de son adversaire. Rappelons que Bizier avait remporté le titre nord-américain des poids mi-moyens (147 livres) en décembre 2011 au Colisée Pepsi de Québec.

«Yvon Michel m’a dit que je pouvais remettre ma ceinture à l’enjeu quelque part au mois de décembre. On devrait l’annoncer au cours des prochains jours», a-t-il conclu.

Autre texte a lire: David Lemieux terrasse son rival.

Organisations: Groupe GYM, Centre Bell.En, North American Boxing Association

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires