Montréal a bien d’autres priorités

Stéphane
Stéphane St-Amour
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le maire Vaillancourt s’attaque à un défi colossal

Aussi déterminé qu’il soit, le maire Vaillancourt aura fort à faire pour compléter son tour du chapeau.

Après avoir obtenu à l’arraché le métro et le pont dans l’Est, son nouveau défi est pour le moins colossal. Boucler la boucle de la ligne orange, comme il le souhaite, nécessiterait en effet un investissement de quelque 1,5 milliard de dollars, considérant le coût moyen de 150 M$ du kilomètre. Une montagne de fric 50 % supérieure à ce qu’il en coûtera pour reconfigurer l’échangeur Turcot sur une période de dix ans.

Par ailleurs, du côté de Montréal, la priorité est accordée au prolongement du métro vers l’Est. Dans le plan de transport déposé au printemps par l’administration Tremblay, il est prévu de relier d’abord la station Saint-Michel de la ligne bleue jusqu’à Pie-IX et dans une phase ultérieure, de prolonger le métro jusqu’à Saint-Léonard et Anjou. La réalisation de ces trois nouvelles stations coûterait quelque 845 M$.

Puis, dans un horizon de 10 à 20 ans, on s’attaquerait cette fois au prolongement de la ligne orange en direction nord en reliant la station Côte-Vertu à la gare Bois-Francs dans l’arrondissement Saint-Laurent. Ce tronçon, qui se réaliserait au coût de 340 M$, ne couvre que deux des dix kilomètres distançant les stations Côte-Vertu et Montmorency.

Organisations: Côte-Vertu, Tremblay, Saint-Michel

Lieux géographiques: Montréal, échangeur Turcot, Pie-IX Saint-Léonard Anjou Arrondissement Saint-Laurent

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires