L’abattage des frênes permis jusqu’au 31 mars

Stéphane St-Amour stephane.st-amour@tc.tc
Publié le 23 mars 2015

AGRILE DU FRÊNE. L'abattage des arbres infestés par l’agrile du frêne est encore possible pour une semaine.

La Ville rappelle aux citoyens qu'ils doivent préalablement présenter une demande pour un permis d'abattage, moyennant un coût de 50 $.

Question d'éviter la propagation de l'agrile du frêne, la période autorisée pour abattre les arbres contaminés est fixée du 1er novembre au 31 mars, cinq mois au cours desquels l’insecte ravageur en provenance de l’Asie orientale est en dormance.

Ramassage gratuit

Que l’arbre soit contaminé ou non, la Ville offre gratuitement le service de collecte du bois de frêne.

Suffit de communiquer avec le 311 et préciser qu’il s’agit d’un frêne. Le bois doit être obligatoirement placé devant la résidence et de façon ordonnée (regroupé selon la dimension des bûches). Aucun bois ne sera ramassé en cour arrière et les terrains privés ne seront pas nettoyés après le passage des employés municipaux, avise-t-on.

Lorsqu'un cas positif est détecté, les autorités municipales procèdent, toujours sans frais, à un dépistage préventif des arbres publics situés à proximité.

Traitement

Le traitement d'un arbre infesté doit être effectué entre le 1er juin et le 31 août.

À cet égard, la Ville préconise l'utilisation du biopesticide TreeAzin, un produit à faible impact sans danger pour la santé. Le coût des traitements pouvant varier de façon importante, il est suggéré de demander plusieurs soumissions.

Cela dit, il n'est pas recommandé de traiter un arbre peu vigoureux et présentant un dépérissement égal ou supérieur à 30 %.

La présence de branches mortes à la cime de l'arbre est signe qu'il montre une faible capacité d'absorption du biopesticide injecté. Dans pareil cas, l'arbre devra être abattu.