Les sculpteurs d'ici souhaitent «embellir» la ville

Laval dévoilera sous peu une Politique portant sur les œuvres d'art public

Stéphane St-Amour stephane.st-amour@tc.tc
Publié le 23 octobre 2016

Jeannot Laprise, vice-président de l'Atelier 213.

©Photo: TC Media – Mario Beauregard

ATELIER 213. Se réclamant de la lignée des tailleurs de pierre qui ont fait la renommée de l'île Jésus, les sculpteurs de l'Atelier 213 souhaiteraient contribuer à leur tour au patrimoine culturel lavallois.

C'est du moins le message qu'a lancé leur vice-président, Jeannot Laprise, au maire Marc Demers, présent lors des célébrations du 35e anniversaire de l'Atelier, célébrées le 22 octobre au Pavillon du Boisé Papineau.

L'évocation de Jésus et de pierre lui a d'ailleurs inspiré cette citation biblique où le premier dit à son disciple: "Tu es Pierre et sur cette pierre, je bâtirai mon Église."

«J'aime à croire que si Jésus était présent aujourd'hui, il dirait: "Marc, tu es maire, et avec les pierres de l'Atelier 213, tu embelliras ta ville", a-t-il enchaîné sous les rires et applaudissements.

Politique dévoilée sous peu

Marc Demers a saisi la balle au bond pour annoncer le dévoilement imminent d'une Politique municipale portant sur les œuvres d'art public.

«Ça va définir les règles du jeu, a-t-il indiqué, soucieux d'élever la relation que nourrit la municipalité avec ses artistes. Les édifices municipaux pourront faire place aux arts publics et encourager nos créateurs et artistes lavallois».

Selon toute vraisemblance, ce nouveau règlement attendu «d'ici un mois ou deux» s'inspirerait de la Politique d’intégration des arts à l’architecture et à l’environnement des bâtiments et des sites gouvernementaux et publics, en vertu duquel 1 % du budget de construction est alloué à la réalisation d'œuvres d'art.

Citant en exemple la Place Bell qui abritera à l'entrée «au moins deux œuvres d'art», le maire a indiqué que cette pratique «peut devenir une habitude chez-nous», suscitant du coup la joie autour de lui.

Le maire Demers avait une bonne nouvelle à communiquer aux sculpteurs de l'Atelier 213 à l'occasion de leur 35e anniversaire.

©Photo: TC Media – Mario Beauregard

Des envieux

Hébergé depuis la première heure au 5515, Saint-Martin Ouest, à quelques pas de la maison patrimoniale André-Benjamin-Papineau, l'Atelier 213 serait le seul centre de création artistique lié à la sculpture subventionné par une municipalité au Québec.

«Nos citoyens et élus doivent être fiers de cette spécificité culturelle», n'a pas manqué de souligner M. Laprise.  «On fait des envieux», en a remis son président Jean-Paul Bertrand.

Regroupant une quarantaine de membres actifs, ce lieu de création et de production pour les sculpteurs de pierre, de bronze, de pâte de verre et de verre thermoformé dispose depuis 2010 d'une galerie d'art.

On peut également admirer certaines œuvres de ces artistes au Cimetière de Laval, à la Maison des arts et à la bibliothèque Gabrielle-Roy.