Poursuite de 5 M$ contre le CPA Laval?

Sylvain Lamarre sylvain.lamarre@tc.tc
Publié le 30 décembre 2016

Le CPA Laval pourrait être poursuivi sous peu.

©Gracieuseté -depositphotos@Alexey Klementiev

PATINAGE ARTISTIQUE. Patrick Barnabé, programmeur et concepteur de sites Internet, a rencontré un avocat et a la ferme intention de poursuivre à son tour le Club de patinage artistique (CPA) Laval pour diffamation et un montant de 5 M$.

Le CPA a déjà déposé une poursuite contre lui et trois autres membres de sa famille, le 22 décembre.

«Je n'ai rien à voir avec les compagnies (Hub Client, Annuaire 411 inc. et Groupe CSP inc.), insiste-t-il dans une courte entrevue téléphonique accordée au Courrier Laval. Je ne suis qu'un programmeur. Je n'ai fait que créer le logiciel pour les inscriptions.»

Selon le document déposé au palais de justice de Laval par le CPA Laval, Patrick Barnabé aurait rendu des services informatiques. Il aurait été payé en redevances, 2 $ sur chaque inscription et une commission de 3,5 % sur le montant payé.

Rappelons que les inscriptions des patineurs étaient rendues possibles via le site Internet administré par Hub Client (Annuaire 411 inc.).

«Je vais aussi poursuivre les membres du conseil d'administration pour 1 M$. Les administrateurs, qui ont violé leur clause de confidentialité en laissant filtrer des informations, seront traduits en justice», allègue Patrick Barnabé sans faire la démonstration de cette clause de confidentialité.

Au moment d'écrire ces lignes, le 28 décembre, M. Barnabé n'avait pas encore déposé de dossier au palais de justice de Laval. «Je vais déposer les documents après les fêtes», assure-t-il.

Outre les poursuites, il demandera la dissolution du conseil d'administration. «On veut laver la réputation de Carole. Elle est blanche comme neige», termine-t-il.