10 M$ pour des projets destinés aux aînés

Stéphane St-Amour stephane.st-amour@tc.tc
Publié le 14 mars 2016
La ministre responsable des Aînés, Francine Charbonneau, a fait l'annonce d'un programme national de 10 M$ dans son comté de Mille-Îles, lundi après-midi.
Photo TC Media – Vincent Graton

ANNONCE. Le gouvernement Couillard allonge 10 M$ sur 3 ans pour le financement de 81 projets dans le cadre du programme Québec ami des aînés (QADA), volet Soutien aux actions communautaires.

L'annonce a été faite le 14 mars entre les murs de l'Association Midi-Quarante, un organisme lavallois engagé dans la participation sociale des personnes aînées, par la ministre responsable des Aînés, Francine Charbonneau.

Cette aide financière, a-t-elle indiqué, soutient des initiatives d'envergure de portée régionale ou locale, qui «contribuent à créer des milieux» épanouissants à travers lesquels les citoyens plus âgés pourront «participer plus activement à la société».

Ministre régionale de Laval, Mme Charbonneau a rappelé que le programme QADA constitue l'un des leviers d'action privilégiés dans la politique Vieillir et vivre ensemble chez soi, dans sa communauté, au Québec, initiée en 2012, dont l'objectif est de favoriser le maintien à domicile.

Laval

Huit organismes de la région de Laval se partageront une enveloppe de 795 240 $ dans le cadre du programme de soutien financier dévoilé lundi.

L'un d'entre eux est l'Association Midi-Quarante qui, depuis plus de 25 ans, offre de l'accompagnement aux travailleurs de 40 à 60 ans en recherche d'emploi à la suite d'une mise à pied.

Concrètement, l'aide financière de 112 000 $ qui lui est consentie permettra de prolonger son action auprès d'une toute nouvelle clientèle.

«Nous sommes de plus en plus sollicités par des gens qui ont pris leur retraite et qui veulent réintégrer le marché du travail. Ce nouveau projet va nous permettre de les accompagner», s'est réjoui le directeur général André Hétu.

«L'arrivée massive des baby-boomers à l'âge de la retraite bouleverse tous les paradigmes, force tous les services qui leur sont dédiés à se redéfinir et disproportionne les paramètres économiques», observe-t-il, en soulignant que les entrepreneurs auraient tout à gagner à tirer profit de leurs talents, expérience et expertise.

Le projet «Réseau continuum» facilitera les démarches des aînés en quête d'une occupation à temps partiel ou saisonnière, qu'elle soit sous forme d'emploi rémunéré et d'action bénévole, a fait valoir la ministre.