Michel Trottier sera candidat à la mairie en 2017


Publié le 22 janvier 2017

Michel Trottier se lance à la mairie.

©Photo TC Media – Archives

ÉLECTIONS. Le conseiller municipal de Fabreville et fondateur du Parti Laval, Michel Trottier, briguera la mairie en novembre prochain.

Sans surprise, les membres l'ont nommé, hier, chef de leur formation politique lors d’une assemblée générale extraordinaire.

Ce couronnement clôturait une journée de travail portant sur les orientations et le programme électoral du parti qui rassemblait une centaine de personnes, rapporte-t-on.

«J'accepte avec enthousiasme le défi de mener ce parti au pouvoir en novembre 2017», a commenté Michel Trottier, qui assumait la direction du parti depuis sa création, il y a près d'un an.

Celui qui a toujours laissé la porte ouverte à d'éventuelles candidatures à la chefferie s'est finalement rendu à la volonté de ses membres.

«J'y vais, je me lance avec la même énergie qu'en 2013», rappelle cet ex-candidat indépendant élu dans Fabreville devant cinq autres aspirants, dont quatre étaient soutenus par l'organisation de leur parti politique respectif.

Du coup, la dénomination de cette jeune formation politique change pour Parti Laval - Équipe Michel Trottier, question de l'identifier clairement à son chef, une pratique largement répandue en politique municipale.

Le Directeur général des élections du Québec (DGÉQ) en sera saisi dans les prochains jours.

Proximité

Depuis sa reconnaissance officielle par le DGÉQ en mars 2016, le parti fait la promotion d’une politique de proximité visant à dynamiser la vie dans les quartiers, explique son chef. Il entend d'ailleurs en faire le thème central de la prochaine campagne.

«Actuellement, l’emphase est mise sur le centre-ville avec des mégastructures coûteuses au détriment du développement et de l’embellissement des quartiers», soutient celui qui veut incarner le changement par les services de proximité.

À ce propos, M. Trottier affirme que la «structure décentralisée» de sa formation «donne plus de poids et d’importance aux candidats et aux quartiers qu’ils représentent».

Socio-financement

Le chef du Parti Laval cible une campagne de financement participative en sollicitant principalement auprès des Lavallois des dons individuels au montant de 10 $.

L'objectif est ambitieux: amener 20 000 citoyens à contribuer à cette campagne de socio-financement. L'organisation entend notamment mettre à profit les réseaux sociaux pour convaincre les gens de soutenir «une saine démocratie» à Laval.

Candidats

Outre les élus Pierre Anthian et Jean Coupal qui défendront les couleurs du parti dans leur district respectif de Laval-des-Rapides et Souvenir-Labelle, les 19 autres districts demeurent ouverts, incluant ceux où s'activent sur le terrain quelques citoyens dûment reconnus par le parti ces derniers mois.

Dès février, un comité électoral ouvrira les candidatures, puis rencontrera les gens en vue de compléter une équipe de 21 candidats pour le début du mois d'avril.

Michel Trottier, dont le parti constitue la principale force d'opposition au conseil municipal,  promet une campagne d'idées.