Les opposants du REM s'adressent aux tribunaux


Publié le 24 mars 2017

Une coalition d'opposants au REM veut forcer le gouvernement à reprendre le processus de consultation.

©TC Media - Archives

Une «vaste coalition de citoyens et de groupes intéressés par le transport en commun» compte forcer le gouvernement à reprendre le processus de consultation concernant le Réseau électrique métropolitain. Ils considèrent le processus comme étant vicié.

Selon le Syndicat canadien de la fonction publique, la coalition déposera une requête en Cour supérieure pour que le gouvernement mette un frein au projet et retourne devant le Bureau d'audiences publiques en environnement (BAPE).

Le REM sera un train léger sur rails évalué à plus de 6 milliards $. Il doit relier la Rive-Sud, la Rive-Nord, l'Ouest de l'île de Montréal et le centre-ville de Montréal.

En janvier, le BAPE avait refusé de donner son aval au projet, notamment à cause du manque de données financières. L'organisme croit aussi que le REM contribuera peu à augmenter le nombre de déplacements en transport en commun.

Une annonce plus complète sera faite à 11h.