Quatre équipes de Saint-Maxime récompensées à l'Expo-sciences


Publié le 24 mars 2017

Les enseignants Tarak Dhahri et Françoise Garcia-Pellemans entourent les lauréats Thanusha, Taushia, Philippe, Hajar, Waseeq et Oumaima.

©Mario Beauregard

FINALE RÉGIONALE. Quatre équipes de l'école secondaire Saint-Maxime iront représenter la région à la Super Expo-sciences Hydro-Québec, finale québécoise 2017, du 20 au 23 avril, à l’école secondaire Mgr-A.-M.-Parent, à Saint-Hubert.   

Les duos Thanusha Balasubramaniyam/Taushia Siddique et Hajar Kidari/Waseeq Qureshi ainsi qu'Oumaima Aslaoui et Philippe St-Germain figurent parmi les 14 exposants qui composeront la délégation de la Rive-Nord.

Ils se sont signalés à la finale régionale de la Rive-Nord, du 16 au 18 mars, à l’école secondaire Liberté-Jeunesse à Sainte-Marthe-sur-le-Lac. De nombreux visiteurs ont découvert les 67 projets scientifiques des jeunes issus de plusieurs établissements scolaires.

On a récompensé le talent de la relève scientifique régionale en remettant 8000 $ en bourses. Thanusha Balasubramaniyam et Taushia Siddique ont reçu le Prix de l'Université Laval pour leur recherche d’expérimentation intitulée «L'or vert du sang blanc?» Elles ont mis la main sur une bourse de 1500 $.

Médaille Réseau Technoscience

Thanusha et Taushia ont aussi mérité la médaille d'or senior et une bourse de 150 $. Philippe St-Germain avec son projet «L'audio 3D» a reçu la médaille d'argent intermédiaire et un chèque de 100 $, tandis qu'Oumaima Aslaoui a raflé la médaille de bronze senior et s'est enrichie de 50 $ pour son travail «Dans la tête de la folie!»

Autres gagnants

Rebecca Cruz et Salma Mohamad  (Prix Fondation Alcoa, 400 $), Leon Kneider et Robert Philoppos (Prix du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification, 175 $), Hajar et Waseeq (Bourse Jeune Innovateur ADRIQ, 150 $), Philippe (Prix Jeunesse du Réseau TI, 150 $), Charles Verdon (Prix Larousse-Hachette) et Farah Zakari (Bourse Club optimiste de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, 200 $) font aussi partie des récipiendaires de l'école Saint-Maxime.

Pourquoi les élèves de cet établissement connaissent-ils autant de succès, année après année? On n'a qu'à penser aux gagnants des récents concours, Hadile Imillou et Jayson Mtanos. La concentration sciences présente à Saint-Maxime expliquerait en partie le succès obtenu, selon l'enseignante Françoise Garcia- Pellemans.

«Quatre des six gagnants proviennent de ce programme. Nos lauréats travaillent fort et ils sont grandement impliqués dans leur projet. Ils n'ont pas peur d'aller chercher des contacts extérieurs. Il y a eu beaucoup de recherches dans leurs travaux.

«Ce sont les leaders de demain. C'est très motivant de travailler avec ces élèves intéressés. Ce concours leur permettra de pouvoir faire des projets de longue haleine au cégep en faisant une synthèse et des recherches», souligne-t-elle.

Vers les meilleurs au pays

Les projets qui se démarqueront pourront être sélectionnés pour l’Expo-sciences pancanadienne et pour l’Expo-sciences internationale. Le volet pancanadien se déroulera du 14 au 20 mai à Regina, en Saskatchewan. Cette compétition scientifique mettra en vedette les 500 meilleurs jeunes scientifiques du Canada, dont 40 Québécois.