Braquage dans un dépanneur et agression à l'arme blanche


Publié le 26 mars 2017

La police de Laval a procédé à l'arrestation de huit individus à Pont-Viau, samedi, en lien avec un vol à main armée dans un dépanneur et une agression à l'arme blanche sur la rue.

©Photo TC Media – Archives

ARRESTATION. Deux jeunes Lavallois ont été arrêtés le 25 mars moins de 30 minutes après avoir braqué le dépanneur Montfort dans le quartier Pont-Viau.

Âgés de 21 et 22 ans, les deux hommes cagoulés ont fait irruption dans l'établissement situé au 58, rue Saint Louis vers 13h30 samedi, armés d'une carabine tronçonnée.
Tenant en joue l'employée, alors seule dans le commerce, les malfaiteurs étaient à vider le contenu du tiroir-caisse et remplir un sac à dos de cartouches de cigarette lorsqu'un client a fait son entrée dans le dépanneur.
«Celui qui tient la carabine pointe son arme sur le client et lui dit de ne pas bouger avant de prendre la fuite à pied» avec son complice, relate le lieutenant à la gendarmerie de la police de Laval, Frédéric Jean.
Maîtres-chiens

Parmi la dizaine de policiers dépêchés sur les lieux, deux maîtres-chiens et leur compagnon, un berger allemand, ont fouillé les environs, aidés par quelques témoins. Rapidement, le chien-policier les a menés à la cache des fuyards, située quelques centaines de mètres plus loin, dans un espace de rangement à l'intérieur d'un immeuble appartement de la rue Lahaie.
«On a procédé à leur arrestation et saisi la carabine tronçonnée, l'argent et les cigarettes dérobés», poursuit M. Jean. Les deux hommes n'ont offert aucune résistance.
Autre vol qualifié

En début de soirée, alors que les policiers étaient toujours sur place, un appel a été signalé pour un second vol qualifié perpétré tout près de là, plus précisément à l'angle des rues St-André et Meunier.
«Six individus ont volé et agressé à l'arme blanche un homme qui voulait vendre son cellulaire», explique Frédéric Jean.
À la suite de la publication d'une petite annonce sur la toile, le vendeur avait donné rendez-vous au supposé acheteur à cette intersection à 19h, samedi.
Depuis le périmètre de sécurité qui avait été déployé autour du dépanneur, un des policiers a aperçu un individu courir et est aussitôt parti à ses trousses. Le jeune a été épinglé dans un appartement de la rue St-André en compagnie des cinq autres complices.
Tous d'âge mineur à l'exception d'un suspect âgé de 23 ans, ils ont passé la nuit du 26 mars en détention et devaient être rencontré par des enquêteurs au quartier général de la police de Laval, aujourd'hui.
Quant à l'homme agressé, il a été traité pour des blessures mineures.