Les fraudes ont été légèrement en hausse en 2016


Publié le 27 mars 2017

La sergente Geneviève Major, des Affaires publiques de la police de Laval.

©Photo Police de Laval

PRÉVENTION. Le bilan 2016 de la police de Laval fait état de 85 fraudes de plus que l'année précédente, pour un total de 1050. Un chiffre qui prouve que l'on doit rester constamment alerte, un message véhiculé durant les 31 jours de mars, qualifié du Mois de la prévention de la fraude.

Que ce soit par carte de crédit, de débit, vol d'identité, un contact téléphonique ou courriel, les malfaiteurs redoublent toujours d'imagination afin d'arriver à leurs fins. Récemment, la Police de Laval émettait un avis de recherche et une mise en garde contre des individus qui détroussent très subtilement des citoyens de leur porte-monnaie ou sacs à main dans des restaurants, dans le but d'utiliser frauduleusement les cartes volées. Depuis 10 mois, 127 méfaits du genre ont été rapportés aux autorités.

«Il n'y a pas encore eu d'arrestation dans ce dossier, mais les enquêteurs ont reçu une quantité phénoménale d'information et l'enquête suit son cours», rapporte la sergente Geneviève Major, des Affaires publiques de la police de Laval.

Quant à l'arnaque des grands-parents, qui consiste à soutirer de l'argent en prenant l'identité d'un petit-fils, les plaintes sont en nette diminution, mentionne la policière. On se rappellera qu'en mai 2016, un Lavallois de 31 ans avait été épinglé en Italie, lui que l'on soupçonnait d'être la tête dirigeante d'un réseau fraudant des personnes âgées partout au Canada. Le même jour, 23 individus avaient également été arrêtés en lien avec cette affaire.

Plus tôt dans la même l'année, en janvier, quatre femmes avaient subi le même sort, cette fois dans la région new-yorkaise, ce qui a peut-être eu pour effet d'affaiblir un réseau.

Réveille-toi Arthur

Dans la foulé du Mois de la prévention de la fraude, une pièce de théâtre intitulée <@Ri>Réveille-toi Arthur<@$p> s'est transportée d'une résidence pour aînés à l'autre, afin de sensibiliser cette clientèle à risque.

«La pièce a été présentée dans six résidences et abordait autant la maltraitance familiale que la fraude. À un moment donné, un policier monte sur la scène pour discuter avec Arthur. C'était la première année que cette activité était offerte et on envisage refaire l'expérience l'an prochain», révèle Geneviève Major.

Cette dernière mentionne que des visites se font toujours dans des institutions financières dans le but de sensibiliser le personnel sur des retraits d'argent suspects effectués par un aîné. «On rappelle que dans le doute, on peut regarder le dossier du client et contacter son enfant, par exemple, pour s'assurer que cette personne a bien besoin de l'argent pour une raison légitime.»

Revenu Canada

La Sûreté du Québec (SQ) a émis un communiqué au début du mois pour informer la population sur des stratagèmes de fraudes liées à l'Agence du Revenu Canada, en cette période où les citoyens sont à rédiger leur rapport.

Certains ont reçu un appel les avisant qu'ils doivent une somme d'argent au gouvernement, un paiement étant rapidement exigé pour éviter une arrestation policière. La fraude peut également prendre la forme d'un courriel, informant les victimes qu'elles ont droit à un remboursement. Elles sont invitées à cliquer sur un lien afin de mettre à jour leur dossier fiscal.

«L’ARC ne demande jamais de fournir des renseignements personnels par courriel. En temps normal, les agences gouvernementales procèdent en envoyant des avis de cotisation par courrier et non par téléphone ou par courriel», avise le corps policier.