Sections

Un Festival des bières axé sur la famille


Publié le 14 juillet 2017

Confiante, Marilène Barale, fondatrice du Festival des bières de Laval, espère que l'événement prendra de l'ampleur graduellement.

©Photo TC Media - Mario Beauregard

ÉVÉNEMENT. Avec l'ajout d'une zone familiale avec divers ateliers offerts aux enfants, de l'animation avec la championne de bras de fer lavalloise Sylvie Dufresne, un forgeron et des spectacles allant de Yann Perreau à la Pat'Patrouille, le 3e Festival des bières de Laval et ses 80 exposants, dont 35 microbrasseries, espèrent recevoir plus de 25 000 visiteurs durant le week-end au Centre de la nature.

«Je suis moi-même maman de deux enfants et trouve important que l'expérience soit agréable pour toute la famille, d'affirmer Marilène Barale, fondatrice du Festival des bières de Laval, lors du lancement de l'événement, le 14 juillet. Après la pluie d'aujourd'hui, qui est déjà moins pire que l'orage connu l'an passé, le soleil est annoncé et cela augure pour le mieux.»

«On s'attend à une fréquentation plus grande que l'an passé où nous avions accueillis 20 000 personnes sur le site.»

Marilène Barale, fondatrice du Festival des bières de Laval

Pour la soirée initiale, la présence de Yann Perreau sur scène, après une première partie assurée par l'excellente Sara Dufour, s'avérait prometteuse. Les prestations des Dales Hawerchuk et Fuudge étaient également attendues au cours de la fin de semaine.

Les samedi et dimanche, un concours d'accords mets et bière permettra de pimenter les visites sur le site s'étendant dans la plaine du plus grand parc urbain lavallois.

Le maire Marc Demers et la ministre Francine Charbonneau ont découvert le site avec plaisir.

©Photo TC Media - Mario Beauregard

«Jusqu'à l'âge de 37 ans, je n'ai pas touché à l'alcool, de confier le maire Marc Demers. Je découvre la bière, sans être connaisseur, surtout à la pêche. Là, je suis en mode brune, des bières dont j'aime le goût et trouve désaltérantes. L'événement a eu du succès dès le départ et quand la population lavalloise dit "oui", c'est mon seul vrai critère.»

«J'adore la bière l'été et le vin rouge l'hiver, de continuer la ministre responsable de la région de Laval Francine Charbonneau qui avoue préférer les microbrasseries, particulièrement celle de Pit Caribou (Gaspésie). Quand je visite les autres régions, j'aime découvrir les produits locaux. Je suis heureuse que le ministère du Tourisme ait encouragé ce type de festival qui met en lumière le Centre de la nature et plaît aux familles lavalloises, sans compter l'importance d'encourager de jeunes entreprises.»

Enthousiasme unanime

Ches les exposants, qui comprennent aussi des camions de bouffe de rue, cidreries et autres produits gourmands du terroir, la pluie du vendredi n'a aucunement diminué les sourires.

«Nous sommes là depuis les débuts, de mentionner Stéphanie Ledoux des Brasseurs du Monde (Saint-Hyacinthe). Nous avons même brassé la bière officielle de la première édition. On adore l'aspect ludique et familial de l'événement. Les gens sont heureux de venir découvrir la bière sur un site plus intime axé sur des brasseurs plus locaux que bien d'autres festivals du genre.»

«Nous fêterons notre 13e anniversaire le 16 juillet! de s'exclamer Mario Lapointe, l'un des trois propriétaires de la brasserie Le Grimoire. La sélection des participants est vraiment remarquable. On sent que ce festival va gagner en achalandage dans le futur!»

Cette microbrasserie de Granby donne une vitrine particulière à la Desérables, une bière ambrée devenue vite régulière alors qu'on pensait en faire strictement une édition spéciale.

Chez Harricana, de Montréal, on faisait goûter pour la première fois la No. 213, Maracuja Sour, une collaboration avec les brasseurs nomades Bob Magnal. «C'est notre seconde visite ici, de dire Laurie Thériault. C'est proche de Montréal et une belle opportunité d'attirer du nouveau monde, car on commence à entrer dans les marchés et dépanneurs.»

Venue de Vankleek Hill, en Ontario, Beau's vante sa traditionnelle Lug&Tread et ses spécialités de type grutées qu'on aromatise avec des herbes, fruits ou légumes.

«L'esprit festif et la bonne humeur des bénévoles nous font revenir après une première visite l'été dernier, de préciser Jonathan Martin-Bélec. La réponse du public est vraiment plaisante à Laval!»

«Nous sommes très sélectifs, d'ajouter Marilène Barale qui avoue être une grande passionnée de microbrasserie, côtoyant d'ailleurs un conjoint créant des bières artisanales depuis 15 ans à la maison. Il est important que ce soit gagnant pour tout le monde. Nous allons augmenter le nombre de brasseurs graduellement d'année en année.»