Sections

Le Complexe sportif Guimond coûterait 14,7 M$

Grand soulagement pour les organismes sportifs


Publié le 20 juillet 2017

Le hockey mineur récupérera 1500 heures à Guimond.

©Vincent Graton

AMPHITHÉÂTRE. Si les termes de l'entente de principe entre la Ville et la famille Guimond n'ont pas été dévoilés, Michel Trottier, candidat à la mairie, a indiqué que la municipalité débourserait 14,7 M$ pour l'achat du Complexe sportif Guimond.

«Ça ressemble au coût d'évaluation municipale, souligne M. Trottier. Le nom de Guimond sera conservé durant cinq ans.»

Le conseiller municipal de Fabreville voit d'un bon œil cette décision de l'administration Demers. «Nous avions des lacunes de glace. Avec cette acquisition, nous en récupérons trois. Le terrain à l'arrière du Complexe pourrait être utilisé pour la construction d'une quatrième glace.»

Soulagement

Cet accord de principe a réjoui au plus haut point Hockey Laval et le Club de patinage artistique (CPA) Les Lames d'Argent.

«Nous aurons un complexe de glace à Laval que nous pourrons utiliser, mentionne le président de Hockey région Laval, Michel Demers. C'est une excellente nouvelle. C'était nécessaire que la Ville fasse cette acquisition. La logique est respectée.»

Hockey Laval n'aura plus à se casser la tête pour trouver des heures de glace à l'extérieur. «Ça nous enlève un poids énorme sur les épaules, spécifie-t-il. C'était très difficile de trouver des glaces. Nous venons de récupérer 1500 heures comme nous avions au cours des six dernières années.»

M. Demers a également mentionné que les formations élites retrouveront leur ancien domicile.

Le grand manitou du hockey mineur croit aussi que la construction d'une autre glace (quatrième) sur ce terrain est nécessaire.

Le spectacle sauvé

Pour sa part, Jocelyne Lalande, présidente du Club de patinage artistique Les Lames d'Argent, s'est réjouie de cette nouvelle. «Je suis très heureuse, raconte-t-elle avec le sourire dans la voix. Nous pourrons y présenter notre Revue sur glace, spectacle de fin d'année.»

Avec les rénovations de l'aréna Hartland-Monahan, la fermeture de l'aréna Chomedey jusqu'en septembre et la fermeture du Complexe Guimond (avant l'entente de principe), la présidente devait se casser la tête pour faire les horaires et trouver un endroit pour la Revue sur glace. «Nous avons dû refaire souvent les horaires. Avec cette bonne nouvelle, nous avons la tête tranquille que notre spectacle puisse avoir lieu à Guimond. Je suis extrêmement soulagée», termine-t-elle.

Le Courrier Laval a aussi appris que le personnel de Hockey Laval retrouvera ses anciens bureaux en septembre et que Guimond assurera les opérations pour les deux prochaines saisons.

D'ailleurs, l'acquisition de ce complexe devrait être finalisée à l'automne.