Sections

Un champignon contre l'agrile du frêne

Publié le 7 juillet 2017

Des pièges Lingren ont été installés au Centre de la nature, dans le cadre d'un projet pilote.

©Photo Ressources naturelles Canada et l'Institut national de la recherche scientifique (INRS)

ENVIRONNEMENT.  Le Centre de la nature fait partie d'une expérimentation en lien avec la lutte à l'agrile du frêne, alors que 15 pièges avec des champignons indigènes y ont été installés ce printemps.

Ce champignon, dont le nom latin est Beauveria bassiana, sert à contaminer les agriles présents dans les arbres touchés, explique la Ville dans un communiqué. Il est inséré dans un piège Lingren, qui est en forme d'entonnoir, et la contamination se fait dans les cinq à sept jours du passage de l'agrile dans le piège.

Ce projet, d'une durée de trois ans, permettra à la Ville d'agir en amont, de prévenir des infestations et du même coup, de protéger les frênes.

Outre ce projet sur le site de l'avenue du Parc, la plantation de 2000 arbres et le remplacement de 800 frênes sont entamés, en réponse à l'abattement de 1500 frênes abattus depuis le début du programme de lutte contre l'argile, il y a 3 ans.

Ce programme a permis de traiter 1700 frênes publics au TreeAzin, un insecticide systémique naturel utilisé au Canada, et d'installer 247 pièges de dépistage. Une carte où l'on retrouve les zones d'infestation a également été créée et elle peut être consultée au www.laval.ca/Pages/Fr/Citoyens/agrile-du-frêne.aspx

Notons que les arbres abattus au Centre de la nature sont transformés en planches qui serviront à la construction de structures. (D.H.)