Sections

Découvrir les produits de chez nous à Auteuil

Publié le 10 août 2017

Durant quatre jours, les Lavallois pourront connaître davantage les agriculteurs du quartier Auteuil, en participant au Circuit agrotouristique.

©Photo gracieuseté

AGROTOURISTIQUE. Les citoyens lavallois pourront découvrir le quartier Auteuil et ses nombreux agriculteurs dans le cadre du Circuit agrotouristique d'Auteuil, les 12, 13, 19 et 20 août.

Pour la première visite des neuf commerces participants, soit le samedi 12 août, la Société de transport de Laval mettra une navette à la disposition de la population, de 10h et 16h, également l'horaire pour les trois autres journées. La navette partira de l'église Sainte-Béatrice, sur l'avenue des Perron.

Le Circuit, qui comprend notamment le boulevard des Mille-Îles, l'avenue des Perron et la montée Saint-François, mènera les gens aux Serres FJC Lavoie, à la Ferme Lortie, la Ferme d'Auteuil/Chez Vaillancourt, Agneaux de Laval (Serres Beaulieu), à la Ferme F. Turcot & Fils, au kiosque Au Bien Frais, à la Fromagerie du Vieux Saint-François, à la Ferme DM Sauriol et la Ferme Aux Vieux Chênes. Dans ces endroits, des activités telles dégustations ou visites des lieux seront organisées.

«On parle de fermes où il y a, entre autres, des fruits, légumes et de l'élevage», explique Sandrine Diassoum, d'Agneaux de Laval (Serres Beaulieu).

Sur le territoire de l'île Jésus, 7000 hectares sont occupés par la zone agricole et les agriculteurs contribuent à hauteur de 60 M$ annuellement à l'économie de la ville, fait valoir le maire Marc Demers, qui se joint à la conseillère du district, Jocelyne Frédéric-Gauthier, pour inviter les citoyens à ces journées. «C'est une richesse incontournable à connaître et à savourer», révèle-t-il.

Pour sa part, Donald Beaulieu, propriétaire des Serres Beaulieu et coordonnateur de l'événement, rapporte que l'engouement se fait déjà sentir, ce qui «donne à croire que nous posons cette année les bases d'une tradition qui pourra s'étendre à tous les agriculteurs de tout le territoire au cours des années à venir». (D.H.)