Sections

Un amphithéâtre digne de la Ligue nationale de hockey

Le Rocket aussi inaugure la Place Bell


Publié le 31 août 2017

Vincent Lucier et Larry Carrière, directeur général du Rocket, ont raison de se réjouir des nouvelles installations de la Place Bell.

©Vincent Graton

PLACE BELL. Si la Ville avait invité 300 personnes en matinée pour faire le tour du propriétaire, les gens du Rocket ont répété le scénario avec les médias le 31 août en après-midi.
 

Les journalistes ont pu y découvrir en primeur notamment les loges des artistes, la galerie de la presse et les équipements réservés aux jeunes sportifs qui sauteront sur les glaces communautaires.

Vincent Lucier, président de l'amphithéâtre de la Place Bell, a vanté les installations. «Nous avons des installations de qualité, les meilleures de la Ligue américaine de hockey.»

Grande fierté

«Il y a de quoi être fier de la réalisation de ce projet, souligne Geoff Molson, président du Canadien de Montréal, dans le vestiaire gigantesque du Rocket. Ça donne l’impression d’avoir été conçu pour une équipe de la Ligue nationale, qui accueillera le Rocket, une équipe de la Ligue américaine. La seule différence, c’est qu’il y a 10 000 sièges au lieu de 21 000.

«C’est moderne et à la fine pointe de la technologie, poursuit-il. Pour les jeunes joueurs de l’organisation, ce sera un environnement idéal dans leur développement, notamment en raison de la proximité des lieux pour les rappels par le Canadien.»

Vincent Lucier et Larry Carrière, directeur général du Rocket, abondent dans le même sens. «La Place Bell sera un atout pour le développement de nos joueurs», mentionnent-ils. M. Carrière croit que la Place Bell attirera des joueurs de partout dans le monde. «On veut jouer à Laval», affirme-t-il sans détour.

3000 abonnements de saison

Le salon vert accueillera les artistes et les épouses des joueurs du Rocket..
Vincent Graton

Geoff Molson souhaite que les gens se déplacent pour encourager le Rocket, son club-école. Il estime avoir vendu 3000 abonnements de saison. «C’est comparable aux meilleurs marchés de la Ligue américaine, précise-t-il. On s’attend à ce que plusieurs amateurs achètent leurs billets le jour même des matchs. On aimerait bien remplir les gradins, si possible.

«On va tout faire pour que nous ayons une équipe gagnante, ajoute-t-il.  Nous espérons que les joueurs deviennent une source d’inspiration pour les jeunes hockeyeurs lavallois.»

Si M. Lucier ne savait pas à quoi s'attendre comme vente d'abonnements de saison, il s'est réjoui de voir que 3000 personnes allaient faire partie de l'aventure. «Et les gens n'ont même pas encore vu notre aréna, dit-il avec un large sourire. Je pense que les ventes pourraient grimper alors que nous accueillerons 5000 personnes par jour lors des portes ouvertes. Mais au-delà des ventes de billets, nous ferons découvrir aux Lavallois leur Place Bell.»

Vente de billets

Les partisans présents aux journées portes ouvertes de la Place Bell les 1<+>er<+> et 2 septembre pourront acheter des billets en prévente directement sur place. Le prix des billets au public varie de 25 à 48 $, taxes incluses. La mise en vente des billets individuels au grand public débutera le lundi 4 septembre à midi, sur le site www.rocketlaval.com.

M. Lucier souhaite une salle comble pour le match d'ouverture du 6 octobre. «Ce serait merveilleux d'attirer 10 000 spectateurs.»

Matchs préparatoires

Le Rocket accueillera les Sénateurs de Belleville les 30 septembre et 1<+>er<+> octobre pour deux joutes préparatoires. Les premiers coups de patin des joueurs se donneront le 25 septembre.

Premier événement

Par ailleurs, le premier événement à la Place Bell sera un spectacle offert par evenko, soit celui du Cirque du Soleil (Ovo), à la mi-septembre.  

Le vestiaire du Rocket de Laval ferait l'envie de quelques équipes de la LNH.

©Vincent Graton