Sections

Plus 30 M$ pour 29 projets à la Société de transport de Laval

Achat de 22 nouveaux autobus hybrides


Publié le 8 août 2017

Marc Miller, secrétaire parlementaire du ministre de l'Infrastructure et des Collectivités, Francine Charbonneau, ministre responsable de la région de Laval et Marc Demers, maire, posent en compagnie de représentants des classes politiques municipale, provinciale et fédérale.

©Photo TC Media - Mario Beauregard

TRANSPORT. Les gouvernements provincial et fédéral se donnent la main pour investir plus de 30,4 M$ dans 29 projets initiés par la Société de transport de Laval (STL) qui, pour sa part, ajoutera plus de 3,3 M$ à ce montant.

Ainsi, le fédéral injecte plus de 16,9 M$, alors que l'apport du Québec sera de plus de 13,5 M$. L'annonce a été faite ce matin dans les installations de la STL, avenue Francis-Hughes, en présence de plusieurs personnalités politiques, tous paliers confondus, dont le secrétaire parlementaire du ministre de l'Infrastructure et des Collectivités, Marc Miller, et la ministre responsable de la région de Laval, Francine Charbonneau.

Parmi la vingtaine de projets qui bénéficieront de ces dollars, on a souligné l'achat de 22 autobus hybrides climatisés qui seront mis en service d'ici la fin de 2017, possiblement à l'automne, rapporte David De Cotis, président du conseil d'administration de la STL.

L'investissement servira également aux abribus, dont le nombre total sera de 526 d'ici mars 2018, incluant les 10 remplacements et 27 ajouts. «On veut aussi électrifier 70 abribus, explique David De Cotis. Il y aura des annonces électriques avec des écrans plasma et ça illuminera les abribus, menant à une meilleure sécurité pour notre clientèle.»

Construction d'un nouveau garage

Les installations de la STL s'agrandiront encore avec l'enclenchement de la phase 4, comprenant la construction d'un nouveau bâtiment aux abords du garage actuel.

«La phase 3 est pratiquement complétée, il ne manque que quelques équipements d'entretien, révèle David De Cotis. Pour la phase 4, on veut aller en appel d'offres pour les études et regarder l'aménagement pour accommoder nos autobus hybrides et électriques qui peuvent avoir 30, 40 ou 60 pieds de longueur. D'ici 2020, nous voulons une ligne dédiée à 100 % à l'autobus électrique. À partir de 2021, nous n'achèterons que des véhicules électriques.»

La STL a aussi dans sa mire l'accès à tous les autobus pour les gens à mobilité réduite. «D'ici 2030, on vise que tous nos arrêts soient accessibles pour ces personnes. Actuellement, nous comptons sept lignes sur le réseau qui sont adaptées», mentionne le président du CA de la STL.

Les autres projets avancés par la STL comprennent, entre autres, l'implantation de bornes de recharge pour motorisation hybride; les études relatives à l'électrification d'un parcours d'autobus et l'achat d'un logiciel de continuité des affaires (mesures d'urgence sur le réseau).