Sections

Entente de principe pour sauvegarder deux des trois grandes îles


Publié le 20 septembre 2017

De 2012 à 2016, le gouvernement du Québec avait décrété une mise en réserve de ces trois grandes îles avec l’intention de les acquérir et d’augmenter ainsi le nombre d’aires protégées sur le territoire.

©Photo TC Media - Archives

ENVIRONNEMENT. La Ville de Laval a conclu une entente de principe avec le propriétaire en vue de l’acquisition de l'île Saint-Pierre et de 96 % des terrains de l'île aux Vaches.

Cet accord prévoit un investissement de 21 M$ auquel la Ville de Laval contribuera pour une valeur de 7 M$, incluant un échange de terrain. Ces deux îles contiguës totalisent une superficie de 160 hectares.

L'entente est conditionnelle à l’acceptation financière des partenaires de l’Entente sur la trame verte et bleue, soit le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire et la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM).

«Il s’agit d’une étape importante dans la conservation des milieux naturels sur notre territoire, a soutenu via communiqué le maire de Laval, Marc Demers. La confection d’un plan de conservation et de mise en valeur de ces îles fait  partie des suites qui seront données à cette entente, si elle est entérinée. Je rappelle aussi que les négociations pour l’acquisition de la troisième grande île se poursuivent.»

Les deux îles concernées sont situées au nord dans la rivière des Mille Îles, à l’ouest du pont Lepage qui relie Laval à l’île Saint-Jean. Elles font partie de l’archipel Saint-François (comprenant également l’île Saint-Joseph et d’autres îles), qui représente le plus grand secteur encore naturel de la rivière et un élément marquant du paysage urbain du sud du Québec.

Long combat

La volonté de la Ville d’acquérir ces îles est née de l’initiative de l’organisme sans but lucratif Sauvons nos trois grandes îles de la rivière des Mille Îles, qui avait déposé une pétition signée par plus de 41 000 citoyens, en 2010, à l’Assemblée nationale du Québec. L'organisme demandait alors que les autorités compétentes en matière de conservation de milieux naturels puissent accorder aux îles Saint-Joseph, aux Vaches et Saint-Pierre un statut de protection dans les plus brefs délais.

Avec une superficie de 141,4 hectares, l’île aux Vaches est la plus grande île des rivières des Mille Îles et des Prairies. Pour sa part, l’île Saint-Pierre s'étend sur 18,2 hectares. Ensemble, les deux îles contiguës totalisent 160 hectares.

Dans le cadre des consultations publiques réalisées au printemps 2017 sur le second projet de schéma d’aménagement et de développement révisé, la Commission sur la révision du schéma a reçu huit mémoires d’organismes et citoyens demandant que ces îles soient adéquatement protégées.