Sections

«Jamais il n'y aura de tarification pour les citoyens» - François Brochu

Compteurs d'eau   


Publié le 9 septembre 2017

Les citoyens lavallois n'auront pas de compteurs d'eau, à l'exception des nouvelles constructions.

©Gracieuseté

ENVIRONNEMENT. Le porte-parole du maire, François Brochu, a démenti les allégations du chef d'Action Laval, Jean-Claude Gobé, concernant l'installation de compteurs d'eau par l'administration Demers dans un avenir rapproché.  

À la séance du Conseil municipal du 5 septembre, le comité exécutif a recommandé aux conseillers d’approuver la création d’un nouveau Service de l’eau, ainsi que la nomination de son directeur. «En créant cela, nous avons des doutes légitimes de croire que Marc Demers veut installer des compteurs d'eau dans les résidences lavalloises après les élections. Les citoyens vont payer pour leur installation et pour l’eau», affirme M. Gobé.

Le chef d'Action Laval ne veut pas que la Ville installe des compteurs d'eau et aimerait que le maire Demers dévoile son intention aux Lavallois.

Pas de tarification

«Jamais il n'y aura installation de compteurs d'eau ni de tarification pour les citoyens, insiste M. Brochu. Il n’est absolument pas question de facturer l’eau aux citoyens en fonction de leur consommation. Il s’agit d’une histoire inventée de toutes pièces. Il faut mettre en garde les Lavallois contre ces tentatives de manipulation grossières et répétées. Nous sommes déçus de constater la médiocrité dans laquelle M.Gobé semble vouloir faire campagne. Nous dénonçons vivement ces petites manigances mensongères.»   

Réglementation provinciale

M. Brochu confirme que des compteurs d'eau seront installés sur les maisons neuves, car il s'agit d'une règlementation provinciale. Depuis 1992, Laval les installe pour observer la consommation et détecter des anomalies. «Il n'y aura aucune tarification pour les citoyens», répète-t-il.

Plusieurs bâtiments industriels, commerciaux ou institutionnels sont déjà pourvus de compteurs d'eau et font l’objet d’une tarification établie en fonction de la consommation mesurée. «Encore là, c'est une réglementation provinciale», termine François Brochu.

Enregistrement

M. Gobé a fait parvenir aux médias dans un enregistrement audio les propos tenus par le maire Demers, le 19 décembre 2016, présumément tenus devant des députés et hauts fonctionnaires: «Ville de Laval s’est donnée une politique, une stratégie pour économiser l’eau. Premièrement, sensibiliser les citoyens, deuxièmement l’implantation de compteurs d’eau, pour permettre aux gens, commerçants et industries, de voir jusqu’à quel point ils consomment l'eau et éventuellement une politique de tarification qui pourrait en découler dans les années à venir.»

On se souvient que le maire Demers avait annoncé la journée de l'enregistrement la fin des travaux aux trois stations de production d'eau potable de la ville en compagnie de la ministre responsable de la région de Laval, Francine Charbonneau, et trois autres députés.

Pétition

Le chef du parti Action-Laval invite les citoyens à signer une pétition contre l’installation de nouveaux compteurs d’eau à Laval au www.clic.actionlaval.com/eau

«Je ne vois aucun avantage aux compteurs d'eau sinon une nouvelle manière de pomper de l'argent dans les poches des contribuables», termine Jean-Claude Gobé.