Sections

L'équipe Demers compte être encore plus active en environnement


Publié le 6 octobre 2017

Lors de cette annonce, le maire Demers était accompagné de Virginie Dufour, conseillère du district de Sainte-Rose, et Christiane Yoakim, conseillère dans Val-des-Arbres.

©Photo gracieuseté

POLITIQUE. Le maire sortant et chef du Mouvement lavallois (ML), Marc Demers, présente cette semaine ses engagements en environnement, proposant la mise en valeur des deux grandes rivières, protection des boisés, l’électrification des transports le traitement écologique des déchets.

«Le Mouvement lavallois et Équipe Marc Demers s’engage dans le prochain mandat à faire de la plage aux Quatre-Vents la première plage propre à la baignade à Laval, a déclaré le maire via communiqué. Nous allons aussi ouvrir une piscine en eau vive dans la rivière des Prairies d’ici quatre ans.»

Ce concept consiste à immerger une structure équipée d’un système de filtration qui donnerait un accès facile à l’eau et permettrait de nager en sécurité.

Cependant, pour redonner la santé aux deux rivières et y permettre la baignade encore plus largement, il sera nécessaire de maintenir et d’augmenter les efforts pour diminuer le déversement des eaux usées. Le ML s’engage à s’attaquer au problème des surverses en investissant 12,5 M $ au cours des deux prochaines années.

Déchets domestiques

La collecte des matières organiques devient la norme dans les municipalités puisque la politique québécoise de gestion des matières résiduelles interdira l'élimination des matières organiques d’ici 2020. Sur cette question, le parti du maire Demers promet «d'ajouter 100 000 nouvelles adresses au circuit de collecte de matières organiques, dont 40 000 en 2018», d'affirmer Virginie Dufour, conseillère du district de Sainte-Rose.

Le ML s’engage également à construire une usine de biométhanisation permettant de convertir les matières organiques en source d’énergie. Le gaz produit par cette usine pourrait d’ailleurs répondre entièrement aux besoins du séchoir des boues de la station d’épuration de Lapinière.

Par ailleurs, le Mouvement lavallois souhaite permettre aux citoyens de disposer plus facilement de leurs résidus solides en construisant deux écocentres.

Boisés et couvert forestier

Durant cette annonce, l’équipe Demers a rappelé que Laval protège désormais 13,5 % de son territoire alors que ce taux n’était que de 3,6 % en 2009. Cette portion de territoire protégé inclut plusieurs bois.

«Le parti s’engage à investir dans les bois du Souvenir, Édimbourg, de la Source, du Trait-Carré et le sentier du Totem», a souligné Christiane Yoakim, conseillère dans Val-des-Arbres. Mme Yoakim a aussi ajouté que le ML s'engageait à à soutenir les organismes citoyens de valorisation et de protection des zones naturelles.

De plus, l’équipe Demers promet de planter 25 000 arbres. Finalement, le programme du parti prévoit de poursuivre l'acquisition de milieux naturels à des fins de conservation, un investissement de 10 M$ au cours des deux premières années d’un prochain mandat.

Électrification des transports

Pour contribuer aux efforts de réduction des émissions de gaz à effet de serre, l’Équipe Demers vise à amorcer l’électrification de la flotte automobile municipale. Une politique sera préparée à cette fin. Un réseau de bornes de recharge sera également déployé dans la ville et on exigera l'installation des bornes dans tous les nouveaux développements.

Également, la Société de transport de Laval (STL) sera soutenue dans sa volonté de remplacer ses autobus par des véhicules électriques au terme de leur vie utile. <@S2>(B.L.)<@$p>