Midi-Quarante fait rayonner l'expérience depuis 20 ans

L'organisme a aidé plus de 7000 Lavallois à réintégrer le marché du travail

Stéphane St-Amour stephane.st-amour@tc.tc
Publié le 18 octobre 2008

Voilà déjà 20 ans que l'association Midi-Quarante se dresse comme un phare pour les Lavallois de 40 ans et plus qui se retrouvent soudainement sans travail.

«La perte d'un emploi est un drame, particulièrement chez les travailleurs plus âgés», explique le directeur général de cet organisme de transition et de gestion de carrière, André Hétu. Ce dernier déplore une culture d'embauche défavorable aux travailleurs d'expérience, victimes de mythes et de préjugés qui se dressent comme autant d'obstacles à leur réintégration au marché du travail. «On ne pense pas à engager des candidats de plus de 55 ans», affirme M. Hétu, qui se bat pour changer ces perceptions négatives èa leur égard.

Une mine d'or

À ses yeux, les candidats aux tempes grisonnantes recèlent une valeur inestimable pour un employeur.

«Ils représentent une mine d'or pour les ressources humaines. On n'a pas à les former, ils sont à l'heure, fidèles et loyaux», dit-il, faisant miroiter l'assurance d'une stabilité pour les dix prochaines années, ce que peu de jeunes candidats peuvent garantir.

Sans compter le rôle de mentor que ces travailleurs sont en mesure d'assumer auprès des plus jeunes

Bien qu'on serait porté à croire que le problème d'embauche des personnes plus âgées ne se pose plus en cette période où les employeurs disent éprouver toute sorte de difficulté à combler leurs besoins en main-d'oeuvre, les préjugés persistent et les vieux réflexes sont toujours là, s'entendent pour dire le directeur général André Hétu et son président Claude Séguin.

Un chômeur sur deux

À Laval, André Hétu chiffre à quelque 6000 chômeurs âgés de plus de 40 ans. “C'est un chômeur sur deux et cette proportion est la même à l'échelle du Québec”.

Midi-Quarante vient en aide à 500 d'entre eux par année. En 20 ans, ce sont plus de 7000 Lavallois qui ont pu réintégrer le marché du travail grâce à ses services d'accompagnement. À ce chapitre, les statistiques sont particulièrement probantes: 83 % des gens qui recourent à ses services se retrouvent un emploi dans un horizon de 13 semaines, fait valoir le directeur général de l'organisme. “Les autres ont choisi de se retirer du marché du travail soit pour vivre leur retraite, effectuer un retour aux études ou tout simplement pour des raisons de santé”.

Offert tout à fait gratuitement, ce service d'aide à la réinsertion en emploi se compare avantageusement aux firmes privées spécialisées en gestion de carrière”, se plait-on à dire à l'association.

Le succès de cette équipe, aujourd'hui formée de 16 personnes dont 10 conseillers en gestion et transition de carrière, a d'ailleurs été salué cette année par le prix Méritas Leadership que le Regoupement québécois des organismes pour le développement en employabilité (RQUODE) décernait au consortium Services Emploi Laval, auquel appartient l'organisme Midi-Quarante. Celui-ci s'était déjà valu en 2006 un Méritas Innovation du même regroupement, après avoir mérité dans les années 90 deux prix Optima de la Société québécoise de développement de la main-d'oeuvre de Laval, Laurentide et Lanaudière.

Services

Précisons que Midi-Quarante n'est pas une agence de placement, mais bien un organisme de soutien en transition et gestion de carrière.

Il voit notamment à développer l'employabilité des gens, à leur offrir un service professionnel de counselling en groupe et en individuel et à leur assurer du coaching personnalisé. L'association offre également des cours d'informatique pour une recherche d'emploi plus efficace en plus de mettre à la disposition des candidats une salle multiservice équipée d'ordinateurs, téléphones et d'un télécopieur. En cette même salle s'organisent des activités de réseautage tous les mercredis matin.

Toujours dans la foulée de permettre aux travailleurs d'expérience sans emploi de retrouver leur dignité, Midi-Quarante s'est investi de la mission de sensibiliser les employeurs aux compétences des candidats de plus de 40 ans.