Sections

Des perspectives économiques favorables


Publié le 12 juillet 2017

La seconde phase du projet d'habitation Urbania comptera 6 tours d'habitation totalisant 1150 copropriétés, dont 2 gratte-ciels de 28 et 32 étages.

©Photo TC Media – Archives

CROISSANCE. Après un repli observé ces deux dernières années, les investissements dans la région devraient reprendre cette année et en 2018.

Voilà ce que prédisent les études économiques du Mouvement Desjardins dans leur publication de juillet.

Ce retour à la croissance s'appuyerait en grande partie sur les projets annoncés au cœur du centre-ville qui est à prendre forme autour de la station de métro Montmorency.

Les auteurs de l'étude évoquent, entre autres, la mise en chantier du plus important projet immobilier et commercial de l'histoire de la ville qui, à terme, totalisera 420 M$ et de la seconde phase du projet résidentiel Urbania, estimée à 270 M$.

Pour l'ensemble du territoire, tout comme l'an dernier, les mises en chantier oscilleraient annuellement autour de 1500 unités d'habitation.

PIB en hausse

«La reprise des investissements permettra au PIB [produit intérieur brut] nominal de la région de progresser à une cadence plus rapide que celle de la moyenne provinciale», peut-on lire.

La construction, l'agroalimentaire, la santé et le tourisme figurent parmi les secteurs d'activités qui stimuleront l'économie lavalloise. L'industrie récréotouristique, qui génère annuellement l'un des taux d'occupation hôtelière les plus élevés au Québec, devrait tirer profit de la première saison du club-école des Canadiens de Montréal à la Place Bell compte tenu de l'«engouement» que suscite le Rocket et de la «visibilité» et du «rayonnement» qu'en retirera la région.

Par ailleurs, en raison du vieillissement accru de la population, les besoins en main-d'œuvre dans le secteur de la santé et des services sociaux augmenteront ces deux prochaines années.

Chômage en baisse

«Le marché du travail devrait demeurer en progression, alors que le taux de chômage diminuera légèrement au cours de la période de prévision», mentionne-t-on, tout en précisant que le taux de chômage restera légèrement plus élevé qu'à l'échelle du Québec pour une 3e et 4e année successive.

Démographie

Bien qu'elle sera moins rapide que la croissance enregistrée par le passé, la progression démographique affichera une cadence plus soutenue que celle projetée au niveau provincial.

Selon l'Institut de la statistique du Québec, la population lavalloise se gonflera de 6,4 % entre 2016 et 2021 comparativement à une hausse prévue de 4,4 % dans l'ensemble du Québec.