Manifestation devant les bureaux d'Angelo Iacono

Les employés fédéraux mécontents du système de paye Phénix

Le député Angelo Iacono est allé à la rencontre des manifestants afin de leur montrer son soutien.

:POLITIQUE. Les ratés du système de paye Phénix, qui privent des employés fédéraux de leur salaire, ont mené à plusieurs manifestations samedi, dont une devant les bureaux du député d'Alfred-Pellan, Angelo Iacono.

Publicité

Un échange téléphonique s'est ensuivi dans le bureau du député avec un représentant du bureau de Judy Foote, ministre des Services publics et de l’Approvisionnement.

Quelque 70 manifestants, des employés fédéraux, membres de l'Alliance de la Fonction Publique Canadienne de même que la section de Laval, Laurentides et Lanaudière, ont d'ailleurs été rencontrés par l'élu lavallois aux abords du boulevard de la Concorde Est.

«Je suis devant vous ici comme député d’Alfred-Pellan, mais je suis avant tout un ancien fonctionnaire fédéral, un père de famille et un ancien aidant naturel! Je comprends très bien vos angoisses et vos défis et je veux vous assurer de mon appui», leur a-t-il fait savoir.

Retour en arrière impossible

Adopté par le Parti conservateur de Stephen Harper et implanté en avril 2016, le système de paye Phénix a coupé 723 postes de conseillers en rémunération, «rendant ainsi impossible le retour à l'ancien système de paie». Le gouvernement libéral tente maintenant depuis un an de «redresser le chaos causé par les failles majeures dans le système de paye Phénix».

Plus de 300 conseillers de paie ont été embauchés, des bureaux satellites ont été ouverts des paiements anticipés d'urgence ont été émis et un groupe de travail, avec à sa tête Ralph Goodale, a été mis sur pied afin de pallier à la problématique.

Le député Iacono a assuré aux manifestants que le travail se poursuivrait jusqu'à ce que la situation soit réglée et il a ensuite convié la présidente du conseil régional Laval, Laurentides et Lanaudière, Annick Lamoureux, et le vice-président du SESG SCC QC, Yvon Barrière, à une conférence téléphonique avec un représentant du bureau de la ministre Judy Foote.

Rappelons qu'environ 82 000 fonctionnaires ont été touchés à une certaine période par la dérape du système Phénix, soit en étant payés en trop, pas assez ou pas du tout. Sur le site Web du gouvernement, il est indiqué que «Services publics et Approvisionnement Canada travaille sans relâche pour régler les problèmes de paye aussi vite que possible».

Publicité

À lire aussi