Le Mouvement lavallois parle d'équilibre entre le centre-ville et les quartiers

Bilan du premier mandat

En plus de son bilan, le maire Demers a présenté quelques candidats en vue des prochaines élections. On reconnaît Daniel Hébert (Marigot); Vasilios Karidogiannis (L'Abord-à-Plouffe); Aline Dib (Saint-Martin); Isabella Tassoni (Laval-des-Rapides); Aram Elagoz (Renaud); Sandra Desmeules (Concorde-Bois-de-Boulogne); Sandra El-Helou (Souvenir-Labelle) et Grace Ghazal (Chomedey).

POLITIQUE. À trois mois des élections municipales, le maire Marc Demers et une partie de son équipe du Mouvement lavallois ont tracé le bilan des réalisations dans le secteur du centre et sud de l'île, avec un mot qui résume bien leur premier mandat selon eux: équilibre.

Publicité

Cet équilibre fait référence à l'émergence du centre-ville, avec la Place Bell et le Complexe aquatique, et l'essor des communautés locales.

«Nous avons amélioré les services de proximité et protégé des milieux naturels tout en développant des projets urbains d'envergure, a fait remarquer Sandra Desmeules, conseillère de Concorde-Bois-de-Boulogne et membre du comité exécutif, au point de presse, le 18 août. C'est 250 M$ investis et c'est intéressant pour les résidents de Laval-des-Rapides et Renaud. Également, on compte un milliard de dollars d'investissements privés dans notre centre-ville qui va rayonner et plus particulièrement en culture. C'est majeur pour les citoyens de Laval-des-Rapides.»

Parmi les gestes posés au cours des dernières années, l'élue a notamment rappelé la protection des boisés du Souvenir et du Trait-Carré, la rénovation de l'usine d'eau potable de Chomedey au coût de 105 M$, la construction d'une caserne de pompiers à l'angle Du Souvenir et Armand-Frappier, la revitalisation du secteur Val-Martin, l'aménagement du parc des Prairies et la réfection du Centre du Sablon.

Nouvelles installations

Dans le district du Marigot, une nouvelle caserne de pompiers est dans les plans, un projet de 8,5 M$.

«En ce moment, nous sommes en train d'étudier quel serait le meilleur site, explique Sandra Desmeules, chargée du dossier de la sécurité publique. Il y a aussi une question de logistique de transport parce qu'on veut qu'elle soit la plus efficiente possible étant donné qu'on est dans un quartier tout en revitalisation. La revitalisation du boulevard des Laurentides qui s'en vient pèse dans la balance également.»

Pour le moment, aucun échéancier n'a été avancé, la prochaine sur la liste demeurant la construction de la caserne 5, dans le quartier Saint-François. «C'est une caserne désuète et pour répondre au schéma de couverture de risque, nous devons en faire une priorité», révèle la conseillère.

L'avènement d'un nouveau poste de gendarmerie dans Renaud a aussi été abordé. «Il sera à proximité de la 440 et du boulevard Curé-Labelle. Nous avons acheté un terrain et le bâtiment existant sera démoli. Les plans sont faits et le projet est dû pour 2020», explique Sandra Desmeules, ajoutant que l'endroit deviendra un poste de commandement lorsque des événements majeurs se produiront sur le territoire.

Présentation de candidats

Finalement, à la rencontre de presse, tenue à la Résidence Oasis St-Martin, le maire Demers a présenté les candidats, nouveaux et anciens, qui brigueront les suffrages dans ce secteur le 5 novembre.

Il s'agit de Daniel Hébert (Marigot); Sandra Desmeules (Concorde-Bois-de-Boulogne); Aram Elagoz (Renaud); Isabella Tassoni (Laval-des-Rapides); Sandra El-Helou (Souvenir-Labelle), Vasilios Karidogiannis (L'Abord-à-Plouffe), Grace Ghazal (Chomedey) et Aline Dib (Saint-Martin).

Publicité

À lire aussi