Sept engagements électoraux pour Sonia Baudelot

La chef du parti Avenir Laval, Sonia Baudelot.

ÉLECTION. Candidate à la mairie lors du prochain scrutin, la chef du parti Avenir Laval, Sonia Baudelot, a inséré sept engagements dans son programme électoral.

Publicité

En tête de liste viennent les taxes, dont elle promet tout d'abord le gel sur une période de huit ans, accompagné d'une baisse de 1,6 % dès l'an prochain. Une réduction forfaitaire de 125 $ sur le compte de taxes foncières, une baisse de 1,6 % pour les propriétaires de 65 ans et plus et une exonération de 20 % pour ceux qui reçoivent uniquement des prestations d'invalidité comme source de revenu pour leur demeure principale en 2018 complètent ce volet.

La sécurité routière est aussi un élément important pour cette mère de famille, elle qui souhaite allouer un budget supplémentaire pour le ramassage de la neige. Le déneigement intelligent, à savoir trottoirs et rues déneigés à 100 %; l'ajout de dos d'âne aux intersections stratégiques et la synchronisation adéquate des feux de circulation font partie de sa vision pour le territoire lavallois.

«Il est temps que nous arrêtions de pelleter la neige dans les cours des résidences et dans les entrées de garage, fait-elle valoir dans un communiqué. Les Lavallois en ont assez des rues et trottoirs mal déneigés et des cours résidentielles ensevelies sous la neige et la glace après une opération de déneigement. Ils sont frustrés et je les comprends […].»

Transport et environnement

Du côté du transport en commun, Sonia Baudelot prône notamment la gratuité pour les 0-17 ans et la réduction du coût de la carte d'autobus pour les étudiants, qui passerait de 74,50 à 46 $ mensuellement.

Créer une police verte qui viendrait protéger l'environnement et les parcs de même que l'adoption de «nouvelles orientations pour encourager le développement durable» sont également des éléments lui tenant à coeur.

Autres engagements

Si elle est élue, Sonia Baudelot portera aussi une attention particulière à la sécurité publique, entre autres, avec la mise en place d'un plan d'urgence en cas de catastrophe majeure; le développement de projets socioculturels (sortir Laval de sa stagnation économique) et l'aménagement de sites dédiés aux familles (plages et parcs d'amusement dans les quartiers).

La candidate «promet de faire de Laval la ville la plus attrayante du pays et de la faire figurer dans les palmarès des grandes villes du monde, comme Melbourne en Australie, classée première en 2017». (D.H.)

Publicité

À lire aussi